Sierra National Forest, Californie

Entre les vallées de San Joaquin et d’Owens d’une part, et entre les parcs de Kings Canyon et de Yosemite d’autre part, s’étend la Sierra National Forest. Cette vaste région sauvage est idéale pour ceux qui souhaitent vraiment s’isoler dans la nature, camper et randonner. Il convient cependant d’être organisé et de ne pas s’aventurer dans la forêt sans un minimum de préparation. Il n’existe aucune forme de service et les routes (comme les sentiers) subissent des fermetures régulières en hiver. Pour être informé en total confiance, rendez-vous au poste des rangers à Prather, le long de la Highway 168, à environ 10 kilomètres à l’Ouest de l’entrée de la forêt. La route continue ensuite jusqu’à Lakeshore où vous devez continuer à pied.

Le paysage de la forêt de Sierra est largement alpin, ponctué de lacs comme Shaver Lake et Huntington Lake qui accueillent tout deux plusieurs terrains de campings.

La partie la plus isolée de la région est le John Muir Wilderness qui n’est traversé par aucune route. Totalement laissé à la nature, il s’agit là d’un terrain de jeu réservé à des explorateurs confirmés et sportifs. Les difficultés posées par les montagnes sont à déconseiller aux débutants. C’est incontestablement l’un des plus beaux sites de la sierra californienne, toujours intact de tout développement.

L’une des grandes attractions de la forêt est la source chaude de Mono Hot Springs. On peut s’y baigner librement. Pour y accéder, suivez les plans donnés par la station des rangers.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s