Au coeur du Nevada, NV

New Jersey

La majeure partie du Nevada, à la fois le plus vaste et le moins peuplé des états du sud-ouest des USA, est composée de plaines gigantesques, plates, sèches et poussiéreuses, parcourus de chaînes de montagnes volcaniques abruptes et par quelques rivières et cours d’eau ne débouchant jamais sur l’océan. L’ensemble de ces plaines est appelé le Great Basin (”grand bassin”) et possède un attrait hypnotique, une beauté très cinématique. En un sens c’est une représentation parfaite des grands espaces de l’ouest. On y trouve peu de lieux touristiques dignes de ce nom mais c’est un endroit possédant un charme très américain, celui de la nature immense. Quelques routes (souvent interminables vous êtes prévenus) traversent l’état. La plus fréquentée est la I-15 qui serpente au coeur de Las Vegas, parallèle au Strip. Toutefois la principale route du Nevada est la I-80 qui rejoint Salt Lake City (Utah) à Reno (Nevada) en passant par des dizaines de petites villes dont les noms respirent l’aventure (Winnemucca, Battle Mountain). Si le village français se caractérise par son église, sa boulangerie et son bar-tabac, au Nevada la petite ville classique compte pour sa part quelques casinos, un bordel, quelques motels, une station service, l’indispensable magasin d’alcool et pas grand chose de plus. Sous leurs airs de petites bourgades proprettes, bien souvent ce sont des lieux assez miséreux où la vie est monotone. Il plane d’ailleurs souvent une mélancolie indéfinissable dans l’air. L’autre grande artère du Nevada est la I-50, une route si longue, si peu fréquentée et si vide qu’elle est surnommée “loneliest highway” (la route la plus solitaire). Sur l’ancien tracé du Pony Express (système de distribution de courrier assurée par des cavaliers dans les année 1860), la I-50 est une vieille route sur laquelle on avance lentement. La plupart des villes traversées sont soit abandonnées soit en train de l’être. Bien qu’elle ne promette sur le papier pas grand chose de plus qu’un ennui infini, la I-50 réserve en réalité deux des plus beaux lieux du Nevada. A la frontière avec l’Utah la route longe le Great Basin National Park, le seul parc national de l’état. A l’opposé, à la frontière de la Californie, la I-50 fait le tour du magnifique Lac Tahoe. Enfin une dernière route parcours l’état, du nord au sud celle-ci, de Reno à Las Vegas en longeant la Death Valley (vallée de la mort), c’est la I-95. Parfois pendant près de 100 km c’est une ligne droite qui semble mener nul part. Inutile d’accélérer cependant, vous seriez surpris du nombre d’arrestation pour excès de vitesse sur cette route.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s