Washington DC, la capitale

Situer Washington, DC, sur une carte

Washington DC est une ville qui surprend. C’est la capitale de l’Amérique, et donc à ce titre une étape incontournable pour quiconque souhaite découvrir le pays. On y découvre les monuments emblématiques que sont la Maison Blanche ou encore le Capitole. D’ailleurs, ces deux sites sont souvent la motivation d’une visite à Washington. Pourtant, alors que beaucoup de visiteurs s’imaginent prendre quelques photos des pelouses du président avant de passer leur chemin, ils découvrent une cité passionnante et magnifique. Première capitale d’un pays entièrement bâtie de toutes pièces, DC est réellement l’une des plus belles du monde. Ce n’est ni Paris ni Londres, incontestablement, mais la ville est un métissage de styles des plus attrayant. Washington ne possède aucun gratte-ciel mais l’architecture y est superbe. De plus c’est une ville aérée, fleurie (nombreux cerisiers) et animée. Il s’en dégage une atmosphère chic (du moins dans sa partie centrale, car les banlieues ne sont pas engageantes). Enfin, c’est une destination culturelle et familiale de premier choix. On y trouve plus de musées que partout ailleurs dans le pays et beaucoup de bâtiment ont un effet stimulant (la Maison Blanche bien sûr, ou encore le siège du FBI qui titillera l’imagination même des plus blasés). Un must.

Pourquoi y aller ? Pour la Maison Blanche, le Capitole et les innombrables monuments où se tirent les cartes du pouvoir américain. Pour le quartier de Georgetown, animé et commerçant. Pour les multiples musées, dont le gigantesque Smithsonian, une institution majeure dans le monde culturel. Pour les nombreux parcs, le Washington Monument et les cerisiers en fleurs (au printemps). Pour l’ambiance générale du centre-ville, très agréable.

Quand y aller ? Indéniablement la meilleure saison pour visiter DC est le printemps, et particulièrement la période de floraison des milliers de cerisiers qui ornent la ville. L’automne est également une bonne saison, surtout septembre et octobre. L’été est très touristique (et paradoxalement moins animé). D’un point de vue climatique il peut faire très chaud et humide en cette saison. En hiver le climat est moins froid que dans les villes plus au nord (NYC, Philladelphie) mais quelques tempêtes de neige ont lieu chaque année.

Note : Le DC signifie District of Columbia, car la ville ne fait partie d’aucun état mais est une entité indépendante. Cette nuance sert à deux choses. Tout d’abord, historiquement il s’agissait de ne pas favoriser un état en particulier en y construisant la capitale du pays. C’est pour cela que Philadelphie, qui fut la capitale américaine au moment de l’indépendance, a été déchue de son titre. Ensuite, il faut préciser le DC pour ne pas confondre éventuellement avec l’état de Washington qui se trouve… sur la côte ouest, à des milliers de kilomètres de là (capitale : Seattle).

John F. Kennedy Center for the Performing Arts ★★ – Le centre culturel et artistique qui règne sur Washington. On y trouve l’opéra, le Washington Ballet et l’orchestre symphonique. De quoi passer une soirée en compagnie de quelques personnalités influentes de l’Amérique.

Le Mall

Entre le Capitole et le Washington Monument, le Mall est un grand parc (vraiment plus grand qu’on ne l’imagine) qui constitue le cœur de la ville. C’est un site de promenade très apprécié et particulièrement photogénique au coucher du soleil. Le Mall est aussi bordé par quelques-uns des plus grands musées du pays, où l’accès est (presque) toujours gratuit. Culture et nature, que demandez de plus (un peu d’ombre peut-être…).

Les panoramas ★★★ – Sur la Capitole d’un côté et le Washington Monument de l’autre. En fin de journée asseyez-vous et regardez le temps filer sur la capitale. Le centre de DC est assez sûr mais évitez les balades nocturnes dans les zones sombres du Mall.

National Air and Space Museum ★★★ – Attirant des millions de visiteurs chaque années, ce musée est le deuxième plus visité du pays (le premier est le MET de New York City) et possède la plus grande collection mondiale d’avions et d’engins spatiaux. A travers des dizaines de galeries, on découvre l’histoire complète et détaillée de l’aviation, des débuts jusqu’à la conquête spatiale. Un véritable paradis pour les amateurs, mais même les néophytes y trouveront leur compte. Plusieurs pièces de collections comme l’avion des frères Wright (le premier) ou le Spirit of St Louis de Charles Lindbergh. Également un cinéma IMAX et un planétarium. L’entrée est gratuite (vous avez bien lu) mais le musée est toujours très fréquenté et pour être sûr de pouvoir le visiter (parfois il n’y a plus de place) le mieux est d’acheter un billet pour l’IMAX ou le planétarium à l’avance.

National Gallery of Art, East & West ★★★ – Deux superbes bâtiments (la partie Est moderne, œuvre de l’architecte I.M Pei, la partie Ouest est plus classique et grandiose) qui abrite une formidable collection artistique. La galerie Est se consacre à l’art contemporain (Picasso, Lichtenstein…), tandis que la galerie Ouest possède des pièces d’art classique majeures comme la seule peinture de Léonard de Vinci en Amérique. Les deux galeries combinées forment l’un des meilleurs musées d’art dans le monde. Entrée totalement gratuite.

National Museum of American History ★★★ – Si vous lisez Guide Oncle Sam vous savez à quel point l’histoire américaine est passionnante. Impensable donc de ne pas vous conseillez la visite de ce fantastique musée si vous ne partagez ne serait-ce qu’un infime intérêt pour ce sujet. Les collections comprennent plus de 3 millions d’objets et décrivent tous les aspects de l’histoire humaine, politique, culturelle et scientifique des États-Unis. Quand de vieux américains vous parlent du Smithsonian, ils sont souvent nostalgiques du bric-à-brac fascinant que constituait l’institution jusqu’à une certaine période. La plupart des musées ont été réaménagés et rangés tant et si bien que ce joyeux bazar n’existe plus. Sauf dans ce musée qui est resté une vraie caverne d’Ali Baba, version US. Une caverne qui ne demande aucune formule magique pour s’ouvrir car l’entrée est gratuit là aussi.

Holocaust Memorial Museum ★★ – Beaucoup de grandes villes américaines possède leur mémorial de l’Holocauste. Celui-ci est l’un des plus visités. Aucunes tragédies et aucunes horreurs de l’extermination du peuple juif par les nazis ne vous seront épargnées dans ce musée poignant et particulièrement bien aménagé. A l’entrée on vous donnera une carte d’identité, au hasard, sur laquelle est racontée la vie d’une victime de la shoah. L’entrée se fait uniquement grâce à des billets horodatés que l’on peut obtenir à l’avance sur le site du musée (www.ushmm.com).

Washington Monument & les mémoriaux

A l’ouest du Mall, le long de la rivière Potomac, se trouve un vaste parc urbain ponctué de nombreux mémoriaux et centré autour du Washington Monument et du lac de Tidal Basin. Lieu de balade très agréable, le coin est particulièrement attrayant au printemps lorsque les cerisiers (donnés par le Japon) sont en fleurs, notamment autour du bassin (un évènement qui fait l’objet d’un festival). Ville de monuments et de statues (il y en a un peu partout dans la ville), Washington honore les plus grands bâtisseurs de la nation américaine dans ce secteur.

Les cerisiers ★★★ – Tout autour du lac de Tidal Basin, à voir lorsqu’ils sont en fleurs au printemps (attention la période de floraison est courte et varie un peu d’une année sur l’autre). Les arbres sont un cadeau fait par le Japon aux USA. C’est tout simplement la plus grande concentration urbaine de cerisiers en dehors du pays du soleil levant.

Les mémoriaux ★★ – Répartis dans les parcs et autour du bassin se trouvent de nombreux mémoriaux dédiés aux grands évènements de l’histoire américaine et à ses grandes personnalités. Se sont souvent de grands monuments d’inspiration Grecque, contenant des statues et des citations du personnage qu’ils honorent.

Le FD Roosevelt Memorial (32e président, 4 fois président, également dédié à sa femme Eleanor) ;

Le Korean War Veterans Memorial (dédié aux héros de la guerre de Corée, 1950-1953, 37.000 soldats tués) ;

Le National World War II Memorial (dédié à la Seconde Guerre Mondiale, surmonté de deux immenses arches appelées Atlantic et Pacific, 16 millions de soldats engagés dans la guerre, 400.000 tués) ;

Le Vietnam Veterans Memorial (sur la guerre du Vietnam, un sujet toujours controversé et sensible aux USA, 58.000 soldats tués dont les noms sont inscrit sur The Wall, le Mur) ;

Le Jefferson Memorial (l’un des plus beaux, dédié à Thomas Jefferson, 3e président et rédacteur de la déclaration d’indépendance américaine) ;

Le Lincoln Memorial (temple Grec en marbre blanc, magnifique avec les illuminations nocturnes, dédié à Abraham Lincoln, 16e président au moment de la Guerre de Sécession) ;

Le Martin Luther King Memorial (dédié au pasteur et leader charismatique, on y voit deux structures appelées Mountain of Despair (montagne du désespoir) et Stone of Hope (pierre de l’espoir) qui illustre une citation célèbre du Luther King).

Washington Monument ★★ – Au bout du Mall en allant vers la rivière Potomac, le Washington Monument est un immense obélisque veille sur la capitale de l’Amérique du haut de ses 169 mètres. Il n’a pas l’air comme ça, quand on le voit de loin depuis le Mall, mais il est réellement impressionnant quand on se trouve à ses pieds. Sa construction débuta en 1848 avant d’être stoppée en 1854 pendant 20 ans. A cette époque, on faisait venir le bétail en pâturage sur les pelouses alentours. Cette pause dans la construction est clairement visible quand on le regarde le monument. Au niveau du tiers supérieur les pierres ont une teinte différente.

The White House

Près du fameux quartier de Foggy Bottom, au nord du Mall, ou se joue et se déjoue les grandes intrigues politiques du pays et du monde, la Maison Blanche est une attraction majeure de la ville et un site que les visiteurs ne manqueraient pour rien au monde. Il faut dire que la demeure de 132 pièces du 1600 Pennsylvania Avenue est un véritable mythe, que l’on adhère ou pas aux idées américaines et à celle de son occupant, le président des Etats-Unis d’Amérique. Il (pour l’instant il n’y a eu que des hommes à ce poste) reste incontestablement la personnalité la plus influente du monde et sa demeure dégage une aura particulière.

Lafayette Square ★★ – Inutile de chercher une saleté, une parcelle de pelouse mal tondue ou un massif de fleurs mal taillé sur cette place qui fait dos à la Maison Blanche. Il faut dire que depuis la fenêtre du bureau ovale, le président a un beau panorama sur Lafayette Square. Avec un regard aussi important nul doutes que le service des parcs et jardins de DC fait de son mieux pour que les jardiniers soient attentifs aux détails. Plusieurs résidences bordent la place, dont la Blair House qui est généralement le lieu où séjournent les dirigeants étrangers lorsqu’ils sont en visites officielles. Lafayette Square est également le lieu des manifestations et on dit que tous les grands médias du pays y ont un journaliste posté en permanence.

Maison Blanche ★★★ – The White House est une icône qui symbolise non seulement le pays mais également l’Amérique à travers le monde. Souvent personnifiée (on parle dans les médias des « décisions de la Maison Blanche »), c’est l’une des constructions les plus célèbres de la planète. Elle est l’œuvre d’un architecte irlandais (tout un symbole dans le pays) du nom de James Hoban. Il n’est pas particulièrement célèbre (si l’on excepte le fait qu’il ait construit la Maison Blanche) et pour cause, il a tout simplement gagné un concours lancé en 1792. Après la construction le bâtiment à subit plusieurs modifications et rénovations. La plus importante eu évidement lieu après que les anglais aient brulé la Maison Blanche en 1814. On peut voir la Maison Blanche des deux côtés, d’assez près depuis Lafayette Square et de plus loin du côté avant de la maison. Inutile de vouloir outrepasser les règles de sécurité, les snipers veillent sur les toits et la vigilance est maximum. Les ordres sont très clairs et quiconque pénètre sans autorisation se fera tirer dessus. Plutôt que d’essayer de rentrer par effraction, mieux vaut donc essayer de prendre part à la visite du monument. C’est presque aussi difficile mais nettement moins risqué. Pour s’inscrire à la visite il faut en faire la demande (au moins 6 mois à l’avance) auprès d’un représentant d’état (c’est-à-dire un député ou sénateur pour les américains, auprès d’une ambassade pour les étrangers). Ne pas s’attendre à voir le bureau ovale ou aucunes des pièces privées de la maison, encore moins à croiser du personnel (non le président ne vient pas vous saluer lors de la visite). La balade dans la Maison se limite à quelques pièces d’apparat comme l’East Room (ou se tienne les évènements de charités) ou encore la State Dining Room (où sont invités à diner les représentants étrangers).

Capitol Hill

La colline du Capitole n’est pas tout à fait une colline mais elle abrite bel et bien le Capitole. L’énorme monument de 67 mètres de hauteur domine Washington, au sens propre comme au figuré. Le quartier est le cœur du gouvernement américain, c’est aussi un secteur résidentiel très huppé (logique) avec une belle architecture Victorienne et plusieurs bonnes adresses (restaurants, cafés, boutiques).

Le Capitole ★★★ – Un splendide monument qui domine fièrement la ville. C’est ici que les décisions qui affectent la vie fédérale des USA sont prises, ayant régulièrement une influence sur la planète entière. Il abrite le Congrès américain, soit le sénat (aile nord) et la chambre des représentants (aile sud). Quand on voit la petite maison où s’est réuni pour la première fois le Congrès à Philadelphie, on se dit que la nation a bien grandie ! Beaucoup de visiteurs se contentent d’une série de photos près de l’étang situé devant le Capitole ou bien sur ses marches, mais il est également possible de visiter le monument. Seuls les américains peuvent obtenir des tickets pour assister aux séances du sénat ou de la chambre des représentants, mais tout le monde peut s’inscrire sur internet pour participer aux visites guidées du site. C’est bien entendu passionnant pour qui aime les monuments, la politique et l’Amérique. L’office du tourisme se trouve sous la partie Est.

Supreme Court ★★ – Jusqu’en 1935 la Cour Suprême des États-Unis, la plus haute institution juridique du pays, se trouvait dans le Capitole. Ce n’était déjà pas une mauvaise situation car à ses débuts la cour se réunissait dans divers salons de la ville, voire dans les tavernes. Devant l’importance de sa charge, il fut décidé de lui construire son propre bâtiment, juste derrière. Comme la plus belle vue du Capitole se trouve sur le Mall, et que le monument est immense, peu de visiteurs tournent autour et découvrent à la fois la Cour Suprême et la Bibliothèque du Congrès adjacente. Le monument en lui-même est superbe, un grand temple d’inspiration grecque avec de grandes colonnes Corinthiennes en marbre. La session de la cour démarre toujours le premier lundi du mois d’octobre et se poursuit jusqu’à ce que tous les dossiers aient été traité et toutes les décisions rendues. Le monument ne se visite pas mais il est possible d’assister à la séance de la cours. Une des entrées inscrite « 3 to 5 minutes » permet de rester un court instant pour voir les juges suprêmes au travail.

Downtown

Comme New York, Pennsylvania et Constitution Avenue forment une série de triangles, on appelle également ce quartier le Federal Triangle. A l’est de la Maison Blanche, le Downtown de Washington est un quartier qui revient de loin. En partie détruit pendant les émeutes qui ont suivi l’assassinat de Martin Luther King en 1968, Downtown était au bord du délabrement dans les décennies qui ont suivies. Difficile à croire aujourd’hui. Rénové et restauré, Downtown est désormais un secteur animé, attrayant et doté de grands musées originaux.

Ford’s Theatre ★ – Il n’est à priori pas très difficile de trouver la maison ou Abraham Lincoln est décédé car c’est écrit en gros devant, dessus et un peu partout autour sur près d’une cinquantaine de mètres. Si dans la pratique c’est effectivement dans la maison de William Peterson que le président est mort, c’est au Théâtre Ford sur 10th Street qu’il a été tué. C’était le 14 avril 1865. A l’époque le Ford était un music-hall très populaire. Lincoln assistait ce soir-là à la représentation d’une pièce lorsque John Wilkes Booth est entré dans sa loge et lui a tiré dans la tête. Lincoln fut alors emmener dans la maison un peu plus loin où il est rapidement décédé. Booth pour sa part fut exécuté, avec plusieurs complices. Une fin tragique pour l’un des plus éminent président que les États-Unis aient connu. Le théâtre, un vieux bâtiment entièrement rénové, est désormais un musée consacré à Lincoln, agrémenté d’une grande boutique de souvenirs.

National Portrait Gallery ★★ – Une tradition typiquement anglo-saxonne, l’art du portrait trouve dans ce vaste musée un véritable écrin. Pas moins de 20.000 portraits d’hommes et de femmes qui ont façonnés l’histoire du pays sont exposés dans les galeries. Une galerie est consacrée aux portraits de tous les présidents américains depuis le premier, George Washington. Le troisième étage est dédié aux portraits des grands noms de la culture américaine et notamment de la pop-culture (musique, cinéma, télévision).

National Archives ★★ – Les archives national des États-Unis prennent place dans un immense bâtiment en marbre situé sur Constitution Avenue. Les archives sont avant tout une administration chargée de conserver et de classer les documents américains les plus importants. Les chiffres sont colossaux, jugez plutôt : 8 milliards de documents papiers et 4 milliards de documents électroniques. Les documents les plus anciens datent de 1775, avant même l’indépendance du pays. Parmi les pièces inestimables se trouvent les originaux de la déclaration d’indépendance et la constitution. Ces deux documents flottent dans l’hélium (pour leur éviter les outrages du temps) et sont conservés sous verre sécurisé. Entrée gratuite.

International Spy Museum ★★ – Quoi de plus logique pour la ville la plus espionnée du monde que d’accueillir un musée entièrement dédié à l’espionnage. Ce musée très fréquenté (et dont l’entrée est payante, une fois n’est pas coutume à Washington) présente de nombreux objets et gadgets d’espions ainsi que les histoires des agents secrets, ceux du cinéma et les vrais. Amusant pour toute la famille.

Newseum ★★★ – Derrière ce jeu de mot se cache le musée du journalisme ou plutôt le musée de l’information. Le premier amendement de la constitution américaine garanti la liberté d’expression sous toutes ses formes. Aussi il est somme toute assez logique de voir ce musée situé entre le Capitole et la Maison Blanche. Peu importe qui est au pouvoir, le peuple et les médias s’expriment librement aux USA (c’est du moins l’idée générale). Derrière le vaste hall on découvre plusieurs galeries consacrées à l’histoire de l’information sous toutes ses formes. Même sans visiter le musée ne manquez pas l’exposition des unes du monde qui se trouve à l’extérieur. Chaque jour, la Une des grands quotidiens du monde entier est affichée. Ce qui, quand on y réfléchi, est un travail logistique assez fastidieux. Un excellent musée.

Georgetown

Georgetown est le quartier historique de Washington. Il existait déjà un port ici, riche en navires et en entrepôt de tabac, avant que le District de Columbia ne soit formé et la capitale construite. Outre le fait qu’il soit le plus ancien, il s’agit également du plus aisé des secteurs de la ville. Désormais englobé dans l’agglomération, Georgetown a gardé un cachet particulier et les anciens sites du commerce du tabac ont fait place aux rues les plus animées de la ville, comptant de nombreuses adresses (restaurants, boutiques, bars). Étant donné que Georgetown est légèrement excentré, il est parfois oublié par les visiteurs d’un jour.

Dumbarton Oaks ★★ – En tant que tel le quartier de Georgetown n’est pas vraiment une destination à visiter mais plutôt un lieu de promenades, et pour cela Dumbarton Oaks est un lieu parfait. Comprenant plusieurs hectares de magnifiques jardins, adjacent à la demeure historique de Dumbarton House, le lieu est resté célèbre pour avoir accueillis les accords à l’origine des Nations Unies. La maison est désormais un musée d’art. Entre monument et jardins, c’est un lieu très agréable pour flâner quelques heures.

Shopping ★★ – Ne pas hésiter à explorer le quartier qui est l’un des hauts lieux du shopping à Washington.

Dupont Circle

Pas véritablement un quartier de la ville mais plutôt un point de repère désignant le commencement des quartiers nord de Washington, le grand rond-point arboré de Dupont Circle se trouve à l’intersection des avenues Connecticut, New Hampshire et Massachusetts. Tout autour s’étend un quartier bohème, où il est agréable de se promener, riche en cafés, galeries d’art, librairies et restaurants renommés.

Le quartier ★★★ – Dupont Circle et les rues adjacentes sont considérés comme l’un des quartiers les plus branché de Washington DC. C’est également le cœur de la communauté gay. De nombreuses galeries d’art, des boutiques de mode et des librairies indépendantes donnent au secteur une atmosphère bohème et chic. Plusieurs superbes anciennes demeures, aujourd’hui devenues des ambassades pour la plupart, se trouvent le long de Massachusetts Avenue et de 23rd Street et constitue un petit quartier appelé Embassy Row.

National Zoo ★★ – Situé un peu au nord de Dupont Circle dans le quartier de l’Upper Northwest, l’un des plus chics du pays, le National Zoo se trouve sur Connecticut Avenue. Il constitue un zoo de belle réputation, abritant 400 espèces d’animaux dans de bonnes conditions. Le zoo est notamment célèbre pour ses timides pandas. C’est un vaste parc et il faut compter une journée pour en faire le tour complet. Un des grands avantages de ce zoo, outre sa qualité, est que l’entrée y est gratuite.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s