Laurel Highlands, Pennsylvanie

Laurel Highlands Fallingwater Pennsylvanie

Situer ce lieu sur une carte

Population : pas grand monde…

A environ 1h de route au sud-est de Pittsburgh, les Laurel Highlands forment une région de douces collines et de vallées peu profondes (pour la plupart). Les paysages sont assez typiques des grandes forêts de l’ouest de la Pennsylvanie. La flore se caractérise par sa profusion de lauriers de montagne, d’où le nom de la région (laurel en anglais). La principale raison de suivre la route 381 vers cette région est de visiter les alentours d’Ohiopyle, son parc naturel et la maison de Fallingwater, œuvre majeure du plus grand architecte américain, Frank Lloyd Wright.

Inutile d’être un grand fan d’architecture pour apprécier pleinement Fallingwater, la construction la plus emblématique de l’architecte Frank Lloyd Wright avec le musée Guggenheim de NYC. Je suis toujours fasciné par l’omniprésence des constructions de Wright à travers les Usa. Il semble qu’il n’y ait pas un seul recoin, même particulièrement paumé, où l’architecte n’ait dessiné les plans d’une maison ou d’un building. A croire qu’il a eu plusieurs vies (ce qui n’est pas totalement faux dans un sens car son fils possédait exactement le même et fut lui aussi un architecte prolifique). Fallingwater se visite tous les jours sauf le lundi en haute saison, le weekend uniquement en basse saison et pas du tout en janvier et février (période à laquelle de toute façon vous n’arriverez pas à sortir de votre voiture sans vous transformer en bloc de glace, la région est très froide) ; l’entrée est payante. Pour la petite histoire cette demeure fut construite à la fin des années 1930 pour la famille Kaufmann. Originaire de la région, la famille Kaufmann est à l’origine du premier grand magasin de Pittsburgh. Des gens riches donc, qui ont eu le bon goût de vouloir habiter une maison unique au monde (on est mégalo ou on ne l’est pas !).

A environ 30 kilomètres au sud de l’autoroute I-70 (vous pouvez donc y faire un détour sur la route de Denver, Colorado), Fallingwater prend place dans un lieu appelé Bear Run Creek au milieu d’une belle portion de forêt protégée par la Bear Run Nature Reserve. La particularité de cette construction par rapport aux innombrables autres de l’architecte, c’est qu’elle est la seule encore visible qui soit exactement fidèle à la vision de son créateur. Elle n’a pas été déplacée ou modifiée de quelque façon que ce soit. Il faut dire que cela aurait été difficile à faire dans tous les cas car la maison est construite sur une série de cascades le long d’une falaise. Je ne suis pas assez expert (et je ne me souviens plus du tout de ce détail de la visite) pour vous dire comment Wright a fait d’un point de vue technique mais l’effet rendu est celui d’une maison dégringolant comme le fait une cascade. La situation de la maison, au-dessus d’une chute d’eau, est évidemment spectaculaire, en partie pour son apparente précarité (pourtant c’est solide !). C’est également remarquable de voir comment ses lignes géométriques se mêlent de façon harmonieuse avec les courbes indisciplinées de la nature environnante. La visite guidée dure une heure et est comprise dans le ticket d’entrée. On y visite l’extérieur et l’intérieur de la maison (dont le design est également remarquable). Les espaces totalement aérés des pièces donnent une sensation d’espace assez particulière (d’autant que la maison est très lumineuse et ouvre toujours sur la nature). La décoration de la maison est également d’origine puisque lorsqu’il légua la demeure à la Pennsylvanie en 1963, Kaufmann Junior donna également tous les meubles et les objets d’art. Honnêtement c’est un peu kitch aujourd’hui mais ça évoque incontestablement une certaine ambiance rétro qui colle parfaitement au cadre.

Quelques kilomètres au sud de Fallingwater, Ohiopyle (O-A-YO-païle) est certainement l’étape la plus intéressante des Laurel Highlands. Ce n’est même pas un village mais plutôt un lieu-dit situé au cœur des plus beaux sites naturels de la région et notamment de l’Ohiopyle State Park. Ce dernier est réputé pour ses paysages comme les chutes de Cucumber Falls, la flore de la Ferncliff Peninsula ou encore les rapides de la Youghiogheny River (pas facile à prononcer je le reconnais). A peine peuplé de 80 habitants, Ohiopyle décuple régulièrement sa population grâce aux visiteurs amateurs de grand air venu pratiquer l’une des nombreuses activités possibles comme le rafting, le vtt ou encore la randonnée. Si vous êtes en visite à Pittsburgh ou (encore mieux) Fallingwater et que vous aimez les sports de pleine nature vous savez ce qu’il vous reste à faire. La vie locale s’organise autour du Visitor Center et le long de Grant et Sherman Streets. Le parc naturel offre la possibilité de louer des petits chalets ou bien de camper.

Petite cerise sur le gâteau, si Fallingwater vous a convaincu ou révélé en vous une passion pour Frank Llyod Wright, vous pourrez visiter une autre construction du prolifique architecte à quelques kilomètres au sud d’Ohiopyle. Cette maison nommée Kentuck Knob (visite tous les jours sauf lundi, entrée payante) est dans la veine moderniste de l’œuvre de Wright. Elle est moins spectaculaire que Fallingwater mais sa situation fait qu’elle offre de très belles vues sur la région et sa nature.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s