Downtown Las Vegas, Nevada

New Jersey

Nord du Strip, le no man’s land
Après la Stratosphere (le casino le plus au nord du Strip) vous vous attendiez très certainement à trouver l’immensité déserte de l’espace (admirez le jeu de mot), un endroit où personne ne vous entendra crier. Soyez exaucé, c’est exactement ce dont il s’agit. Bienvenue dans le no man’s land qui relie le Strip à Downtown. Tels les rivages des limbes, ici viennent s’échouer les malheureux et laissés pour compte du rêve américain où bien ceux qui ont trop pêché à Sin City. Sur quelques miles s’alignent des motels crades, des stations services, des fast-food déprimants et des chapelles de mariages incongrues. Les trottoirs sont vides excepté pour les quelques homeless (sdf) poussant leurs cadies où une poignée de crackhead errants comme des zombies. Vous l’aurez compris tout ce coin est particulièrement sombre. C’est pourtant une image des USA qu’il faut assimiler pour bien comprendre ce pays. Dans le land of the free (le pays des libres) chacun possède son destin en main, succès et échecs reposent donc sur les épaules de chaque personne et non de la société.

Glitter Gulch (Downtown Vegas)
On oubli facilement que Las Vegas est une vraie ville, et une grande ville de surcroit. Comme toute les agglomérations américaines elle compte donc un quartier appelé Downtown, un genre de centre-ville comprenant les bureaux, les services et le gouvernement local. Downtown était également la première zone de développement pour les casinos. Toutefois tandis que le Strip gagnait en popularité et que de nouveaux casinos toujours plus fous y faisait leur apparition, le cœur original de Vegas à été négligé. Longtemps connu sous le nom de Glitter Gulch et comprenant une poignée de petits casinos répartis sur quelques blocs, Downtown Vegas à été pendant une période un endroit particulièrement peu accueillant voire dangereux et réservé aux joueurs purs et durs. Un programme de rénovation urbaine à été entrepris et à abouti a la création de Fremont Street Experience, une voie piétonne (fremont street) recouverte sur 5 blocs par un ciel électronique formé de deux millions de lampes colorées et sur lequel est projeté chaque soir un spectacle sons et lumières assez impressionnant. Autour de cette voie se trouvent quelques boutiques de souvenirs et les casinos. Le plus intéressants d’entre eux est le Golden Nugget, du nom de cette mythique pépite d’or d’une taille gigantesque découverte dans les mines du Nevada. Vous pourrez y découvrir un visage nostalgique de Vegas, loin du strass et des décors du Strip.
Las Vegas n’est pas une ville de musées et la majorité de ceux que l’on y trouve sont hautement passables, à l’exception peut-être du Liberace Museum situé sur Tropicana Avenue à l’est du Strip. Liberace était un pianiste de music-hall du Wisconsin qui a connu une carrière (et une fortune) fulgurante due en partie à son talent démonstratif et en partie à son goût immodéré du kitch, des diamants et à sa personnalité incroyable. Le musée est donc une ode au roi du kitch dans la ville du kitch. Probablement l’un des derniers rappels d’une époque que Vegas ne connaîtra plus.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s