Catskills Mountains, New York

New Jersey

La rive ouest de la rivière Hudson est largement dominé par ce petit massif montagneux détaché des Appalaches. Les Catskill Mountains sont l’un des plus beaux paysages de l’état de New-York et c’est une destination que je vous conseille. C’est une série de douces montagnes (plutôt des grandes collines en réalité) recouverte de forêt et de pâturages bucoliques. Les innombrables érables et hêtres des forêts prennent des teintes orangées et dorées chaque automne durant le fameux été indien ce qui en fait une petite Nouvelle Angleterre à seulement 2h de NYC (pratique !). C’est donc un site très apprécié des new-yorkais, notamment des yuppies stressés. Dernièrement l’arrivée de restaurants huppés et de boutiques modernes a crée une effet de mode autour des Catskills qui sont devenu une sorte de Hamptons des montagnes. Il est désormais de bon ton parmi la bonne société de Manhattan d’y posséder un petit chalet pour venir en week-end randonner, pêcher ou tout particulièrement (en hiver) faire du ski. Pour ne rien gâcher le principal village des Catskills est une attraction à lui tout seul puisqu’il s’agit du légendaire Woodstock (oui, celui du concert peace & love).

Kingston
Des quelques petites villes établis aux pieds des Catskills, Kingston est sans doutes la plus agréable. C’est également une étape logique lorsque l’on prend la direction des Catskills, ou avant d’aller à Woodstock. Les rues principales, Green et Crown Streets possèdent de belles maisons préservées de la fin du 18e siècle et pas mal de petites boutiques. Le développement de la ville date de l’époque où elle a joué un grand rôle aussi bien politique que militaire (du fait de sa situation au carrefour des Catskills et de la Vallée de l’Hudson) dans l’indépendance américaine. La ville est très facilement accessible depuis la route I-87. Il n’y a pas vraiment de raisons d’y passer une nuit mais il y a quelques hôtels dont un grand Holiday Inn et largement de quoi manger (d’autant qu’il est facile de se rendre à Hyde Park ou Rhinebeck de l’autre côté de la rivière Hudson).

Woodstock
La route Highway 28 s’engage dans les Catskills puis croise la Highway 375 au niveau du lac Ashokan Reservoir. Cette route vous conduis ensuite directement au village le plus célèbre de l’état, Woodstock. Ca va peut-être vous faire rire, ou pas, mais la ville, malgré son nom, n’était pas vraiment le lieu du célèbre concert de août 1969. Celui-ci s’était en fait tenu à près de 90 km de là dans le village de Bethel. Pour les amateurs vous y trouverez un monument qui symbolise l’emplacement de la ferme ou à eu lieu ce premier concert. Peu importe, personne ne connaît Bethel et, pour une raison relativement obscure, toute la gloire est revenu à Woodstock qui est désormais précédé par sa réputation bohème. Tout n’est pas qu’imposture cela dit car avec son aspect de petit camp de vacances dans les bois Woodstock a largement attiré de nombreux artistes tel que Bob Dylan ou Jimmy Hendrix qui ont fréquenté les lieux. Le village joue d’ailleurs parfaitement sur son passé rock & hippie. On y trouve pas mal de boutiques et malgré sa petite taille c’est toujours un lieu assez culturel (pas mal de concerts, en été notamment). Sachez dans tous les cas que vous y trouverez une ambiance très calme et pas du tout psychédélique. Indépendamment de sa réputation et de sa notoriété, Woodstock est surtout un parfait camp de base pour visiter les Catskills. On y trouve un bon nombre de guesthouse, de motels et de campings. Pour trouver les adresses meilleures marchés il faut vous diriger vers la ville de Saugerties à quelques miles à l’est sur les bords de l’Hudson. Saugerties ressemble pas mal à Woodstock, avec un peu moins de boutiques et de touristes.

Visite des Catskills
Pas loin de Woodstock (environ 10 km), le village de Mount Tremper est une étape incontournable pour les amoureux des bizarreries américaines, cet art combiné du kitsch, du risible et du fun propre aux USA et que l’on appel Americana. On y trouve donc une bonne perle de l’americana, le Emerson Place Kaleidoscope. Dans la veine de Woodstock, il s’agit d’un kaléidoscope géant (plus de 10 mètres de haut) totalement psychédélique et qui serait prétendument le plus grand du monde. On est un peu obligé d’y croire car on se demande vraiment comment quelqu’un pourrait vouloir créer un kaléidoscope encore plus grand. C’est un artiste local qui l’a créée. Un truc complètement hippie qui fait un spectacle sons et lumières d’une dizaine de minute à intervalles réguliers. L’accès coûte tout de même 8$ mais bon ça ne se refuse pas ! A noter que le kaléidoscope fait partie d’un complexe hôtelier, le Emerson Place Resort & Spa qui est pour sa part beaucoup moins kitsch.
Vous vous doutez bien que ce n’est pas là l’attrait principal de la région des Catskills, il s’agit bien sûr de la nature. Pour explorer pleinement la région il va falloir marcher. De nombreux sentiers de randonnées sillonnent les montagnes. Les sentiers sont généralement assez faciles et les paysages sont superbes. Vous noterez qu’une bonne partie de la région centrale des Catskills est appelée French Catskills car les français avaient colonisés les lieux. La région sud des Catskills pour sa part était surnommée Borscht Catskills car c’était à une certaine époque le lieu de vacances favoris des familles juives de New York City. La mode est passée et désormais la partie sud de la région est la moins touristique. Si vous comptez réellement profiter des randonnées dans les Catskills, arretez-vous dans un office du tourisme et demandez de la documentation. Le sympathique village de Phoenicia, sur la Highway 28 (la route principale qui serpente dans la région), est la base idéale pour explorer les sentiers. On y trouve des hébergements (b&bs ou hôtels) et des diners. On peut également y faire un tour dans un petit train, le Catskill Mountain Railroad (8$), le long des paysages de la Esopus Creek.
Pour avoir les meilleures panoramas sur les Catskills en voiture il faut se rendre soit au Belleayre Ski Resort (sur la route 49-A), soit entre les villages de Hnter et Catskill sur la route 23-A. C’est également à cet endroit que se trouve la principale station de ski des Catskills, Hunter Mountain. Comme beaucoup de station de ski aux USA, Hunter Mountain n’est pas vraiment un village mais juste un parking avec un accès à la montagne et aux pistes (pour 6$). Les hébergements se trouve sur la route (dont le Scribner Hollow Lodge qui possède une grande piscine décorée) ou dans le village de Catskill (pour les motels).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s