Bronx, New York City, NY

Bronx New York City

Situer ce lieu sur une carte

Population : 1.408.473

On peut trouver beaucoup d’intérêt dans le Bronx. Il y a le plus grand zoo du pays, l’un des jardins botaniques les plus riches du monde, le vrai Little Italy de New York, ou encore le Yankee Stadium, trait d’union de la ferveur sportive de bon nombre de new yorkais. Se trouvant au nord de Manhattan, le Bronx est le seul borough de la ville qui ne soit pas situé sur une île. De ce fait ses paysages sont plus proches du nord de l’état avec notamment beaucoup plus de relief que sur les îles. Fondé au 17e siècle par un suédois du nom de Jonas Bronk (devenu Bronx par la propension très américaine à déformer les noms historiques même les plus simples), le quartier est devenu un borough de NYC à peu près au même moment que Brooklyn vers la fin du 19e siècle. À cette époque le quartier devient rapidement très recherché. Le long de son artère principale, Grand Concourse, ont été construit de luxueux immeubles résidentiels Art Déco. Il en reste beaucoup aujourd’hui mais leur état s’est grandement dégradé.
Évidement si je commence par vous en vanter les mérites ce n’est pas anodin car ce n’est pas vraiment l’image que l’on a généralement du borough le plus au nord de NYC. L’image de marque du Bronx tout le monde la connait. La violence, les ghettos, la drogue. Un programme peu réjouissant qui tient à l’écart les touristes. Il faut être honnête, cette réputation n’est pas infondée. Certains quartiers du Bronx restent particulièrement dangereux et la nuit on y est certainement plus proche de Caracas que de Manhattan question ambiance. C’est une réalité et certains secteurs sont des poches de pauvreté dignes du tiers-monde. Cependant la littérature populaire et le cinéma ont largement contribués à généraliser cette image à l’ensemble du borough, ce qui est faux.

En fait à bien des égards le Bronx est assez semblable au Queens ou à Brooklyn, c’est à dire plutôt résidentiel et assez tranquille. Il existe même dans le Bronx de vrais villages de pécheurs qui n’ont vraiment rien à voir avec New York mais plus avec l’aspect pittoresque du Maine.

La terrible réputation du Bronx est d’autant plus injuste que le quartier comprend, comme je l’ai dit, quelques sites majeurs de la ville et que la rénovation urbaine progresse même s’il reste du chemin à parcourir dans les secteurs difficiles. Il n’y a donc en réalité aucun problème à se rendre dans le Bronx, au zoo ou au jardin botanique en journée (mais de toutes façons personne ne comptait y aller la nuit n’est-ce pas ?), ou au Yankee Stadium pour assister à un match de baseball en soirée (le métro est plein à craquer, il convient par contre de rester dans la foule  pour se déplacer après le match).

Même si vous ne comprenez rien au baseball (ce qui est le cas d’une majorité d’européens ne vous inquiétez pas c’est tout à fait normal) assister à un match de la légendaire équipe des Yankees est un must à NYC. La ferveur y est immense, particulièrement  lors du match de l’année contre les ennemis jurés de Boston, les Red Sox.

Le Yankee Stadium, dans le sud du Bronx, est un nouveau stade, à la hauteur de l’équipe qui est l’une des meilleures du pays. Les meilleures places sont extra confortables avec de gros coussins. Le point négatif est que les tickets sont au mieux chers, au pire absolument hors de prix. L’expérience vaut quand même le coup. Les matchs sont longs et parfois tout le monde décroche, chacun vis sa vie et il devient assez simple d’entamer la conversation avec ses voisins. En réalité vous ne serez pas le seul à ne pas tout comprendre et vous verrez rapidement que nombre de new yorkais viennent au stade surtout pour passer un moment convivial entre amis ou en famille. C’est aussi un lieu de rendez-vous romantique apprécié !

Au nord du Yankee Stadium l’immense  Bronx Park abrite les deux grands sites du borough, le zoo et le jardin botanique.
Demandez l’adresse d’un zoo aux USA et on vous parlera probablement du célèbre (et magnifique) zoo de San Diego mais le plus grand zoo du pays c’est bel et bien celui-ci, le Bronx Zoo.
A son ouverture en 1899 il ne comptait « que » 850 animaux. Aujourd’hui c’est un véritable parc naturel immense avec plus de 4000 bêtes de 600 espèces différentes. Le Bronx Zoo possède des enclos si vastes que beaucoup d’animaux vivent en quasi semi-liberté, séparés des visiteurs le plus souvent par un simple fossé ou une glace en verre. Le zoo se spécialise dans les sections à « thèmes ». Il ne faut pas manquer la Congo Gorilla Forest (5$ de supplément) qui reproduit une forêt équatoriale africaine peuplée de gorilles, singes blancs, okapis et autres espèces locales. La Tiger Mountain permet d’observer de très près l’une des espèces animales les plus extraordinaires, les tigres de Sibérie (blancs). La dernière nouveauté du zoo est l’exposition Madagascar! qui reproduit la nature exceptionnelle de la Grande île africaine avec ses habitants (les célèbres lémuriens par exemple). Un monorail, le Wild Asia Monorail (supplément de 4$) permet de survoler de nombreuses espèces (tigres, éléphants, rhinos…). L’entrée au zoo coûte 16$ mais vous noterez que le mercredi c’est gratuit !

Non loin du zoo, le New York Botanical Garden est l’autre poids lourd du Bronx. Cet immense jardin est un des plus réputé dans le monde. On y trouve par exemple une roseraie de plus de 2700 roses. Certaines parties du parc sont laissées à leur état naturel et sont au moins aussi sauvages que ce vous pourrez voir dans le nord de l’état de New York. Si vous avez un peu de temps la combinaison du zoo et du jardin botanique vous donnera une vision différente à la fois du Bronx mais aussi de NYC.

Pas loin du Bronx Park se trouve l’ancien quartier de Belmont qui abritait les ouvriers travaillant à la construction du jardin et du zoo. La plupart étaient italiens et de nombreuses familles sont restées. Le quartier se concentre autour de sa principale artère Arthur Avenue. Autant le Little Italy de Manhattan n’est majoritairement plus qu’un groupe de restaurants touristiques, autant Arthur Avenue est une vraie communauté italo-américaine. Évidemment quand il est question d’Italie il est généralement question de cuisine et goûter ou acheter les produits est la première raison de venir à Belmont. Outres les marchés et les boutiques de pasta, de fromages et de charcuteries on y trouve également plusieurs restaurants d’excellente qualité. Parmi ceux-ci Antonio’s Trattoria (qui se dit lui-même un « italian restaurant serving simple food ») et Zero Otto Nove (pour les pizzas) reviennent régulièrement comme des valeurs sûres. Aussi intéressante que soit l’expérience de Belmont je vous conseillerai plutôt de vous y rendre pour déjeuner (le soir vous risquez de ne pas être à l’aise).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s