Best-of USA – New York City

Best of USA New York City New York Manhattan

Situer New York City sur une carte

Par où commencer ? NYC est la capitale mondiale de la finance, de la mode, des loisirs, du shopping, de tout en fait. Plus qu’une ville américaine c’est un univers à part entière, une entité quasiment distincte mais néanmoins indissociable du reste des Etats-Unis. Avec ses 19.000 restaurants, le double de boutiques, ses théâtres et ses superproductions, sa scène musicale infinie, ses musées internationaux, ses multiples quartiers cosmopolites, ses buildings, ses parcs, ses plages, NYC n’est pas une ville, c’est LA ville. Quoique vous cherchiez (ou non), vous le trouverez ici. Welcome to New York.

Pourquoi c’est un best-of ? Si vous vous posez vraiment cette question c’est qu’il vous faut faire un voyage à NYC, et très vite.

Quand y aller ? Toute l’année. Chaque seconde de chaque minute de chaque heure de chaque jour de chaque mois est une bonne saison pour visiter New York City. Au niveau climatique, l’hiver il fait très froid (et vous aurez de la neige en abondance) et l’été il fait relativement chaud et humide. Mai, juin et septembre sont les meilleurs mois. Noël et le jour de l’an sont magiques.

Note : Je ne parle dans cet article que de Manhattan et un peu de Brooklyn. Il va de soi qu’il ne s’agit là que des coins les plus connus de NYC. Logique, il s’agit d’un best-of. Cela dit, on trouve dans le Queens, le Bronx ou à Staten Island de nombreux sites qui mériteraient également d’y figurer. Pour en savoir plus consultez le guide.

Les shows de Broadway ★★★ – Incontournable. Pour les meilleurs on approche du cinéma sur scène. La ville compte près de 250 théâtres (de grande capacité, appelés Broadway, ou de plus petite capacité, appelés Off-Broadway).

Shopping ★★★ – Une majorité de visiteurs fait avant tout le voyage à New York pour ça. Le shopping est une institution new-yorkaise. On trouve tout, à toutes heures et à tous les prix.

 

Lower Manhattan & les Villages

Toute la partie de Manhattan située sous la 14e rue. On y trouve les buildings de Wall Street, la Statue de la Liberté et Ellis Island, le fantastique quartier de Chinatown, les belles rues de SoHo et de NoLita, l’ambiance post-indus de Tribeca, le quartier étudiant de West Village, l’underground accueillant de l’East Village, le quartier gay de Chelsea, ses galeries d’arts et son marché branché, et bien sûr au sud, Ground Zero, le mémorial et les nouveaux gratte-ciels du World Trade Center..

Lower Manhattan ★★★ – Véritable microcosme au sein de New York City, le quartier de Lower Manhattan à proprement parlé commence au sud des Villages. Près de la pointe sud de l’île, le quartier financier est centré autour de Wall Street et rempli de buildings. En journée on y voit une foule de businessmen et women, en costumes et tailleurs, en train de courir pour signer un deal. Depuis Battery Park, un ferry emmène les visiteurs vers la Statue de la Liberté, symbole de NYC, et Ellis Island, la porte d’entrée de l’Amérique. Au cœur des gratte-ciels, la plaie béante des attentats du 11 septembre 2001 restera à jamais matérialisée par le mémorial de Ground Zero. Autour, de nouveaux buildings ont vu le jour. South Street Seaport ♥, à l’est, est le quartier historique de New York City. Un carré de rues pavées ou s’alignent les constructions historiques. Plus au nord, Chinatown ♥ est le quartier ethnique le plus dépaysant qui soit à Manhattan. Une véritable plongée au cœur de l’Asie, en perpétuelle activité. Little Italy, quartier très célèbre, est aujourd’hui réduit à sa plus simple expression, une seule rue mais toujours quelques bonnes adresses et une atmosphère unique. Les anciens entrepôts de TriBeCa sont aujourd’hui devenus des immeubles de luxe ou bien des restaurants gastronomiques. NoLita et SoHo ♥ sont des quartiers emblématiques, pour leur architecture et leur animation.

Les Villages & Chelsea ★★★ – Quand un new-yorkais vous parle de downtown, le plus souvent il n’évoque pas le Financial District, mais les Villages (East et West) ou Union Square. Les Villages sont les cocons artistiques de NYC. Autrefois des quartiers bons marchés, le West Village (autour de West 4th Street) d’abord, puis le East Village (autour de St Marks Place ou East 8th Street) plus récemment, sont aujourd’hui devenus des secteurs très recherchés pour leurs beaux immeubles en briques et leurs concentrations de restaurants, boutiques et bars branchés. L’esprit underground et punk associé aux quartiers est toujours présent mais il s’est déplacé vers l’extrême est de l’East Village (Alphabet City, Avenue A à D) et au sud vers le Lower East Side (ancien ghetto juif, Orchard Street est la rue la plus commerçante). Greenwich Village (autour de Bleecker Street), Chelsea (8th et 9th Avenues) et le petit Meatpacking District comptent parmi les plus beaux quartiers de Manhattan. L’immobilier y est hors de prix. Au cœur de ce petit monde, Union Square est la véritable place centrale de New York, autrefois un lieu de contestations, aujourd’hui un temple de la consommation (dont je conseil pour les littéraires le flagship, ou magasin principal, de la chaîne Barnes&Noble).

Brooklyn Bridge ★★★ – Le pont le plus célèbre de New York et de la côte Est. C’est l’un des monuments les plus appréciés de la ville. Il traverse l’East River pour rallier Brooklyn à Manhattan. Depuis le Civic Center, côté Manhattan, jusqu’au superbe quartier de Brooklyn Heights, il faut compter environ 40 minutes de marche le long d’une passerelle surélevée pour les piétons et les cyclistes (ou tout ce qui roule en général). Panoramas magnifiques sur la ville tout au long de la promenade. Beaucoup de monde. Incontournable à toute heure.

Ground Zero ★ – Le site de la tragédie du 11 septembre 2001. Ground Zero n’est pas (selon moi) un site majeur mais cela reste un lieu historique (majeur pour le coup) et une plaie encore vive à NYC (et dans le monde occidental en règle générale) matérialisée par un superbe mémorial bien conçu et poignant. A noter qu’il faut réserver la visite du mémorial à l’avance (il n’y a que quelques jours au cœur de l’hiver où il est possible d’avoir des tickets sans avoir réservé). Tout autour du mémorial, de nouveaux buildings sont sortis de terre, dont la superbe et immense Freedom Tower.

Statue de la Liberté ★★ – Construite par un français puis offerte aux USA, la statue est un monument emblématique, à l’instar de la Tour Eiffel pour Paris. La Statue de la Liberté est indissociable de New York, et vice versa. La grande dame fut pour des millions d’immigrants la première vision des Etats-Unis et c’est resté le symbole du rêve américain de par le monde. C’est une attraction purement touristique mais tout de même incontournable pour beaucoup, ne serait-ce que pour le mythe et pour les vues sur la ville.

South Street Seaport ★★★ – L’un des quartiers les moins connus de Manhattan, et pourtant l’un de ceux que je conseillerai le plus. C’est le seul recoin de NYC où il est possible d’imaginer le passé de la ville. Une poignée de rues pavées et autant de petits immeubles historiques font le charme du secteur. Pour ne rien gâcher le site a été entièrement réhabilité avec l’installation de boutiques et de restaurants. Près de l’East River, ne pas manquer d’aller sur les jetées qui offrent des points de vue sur Brooklyn.

Chelsea Market ★★ – Dans une ancienne usine de gâteaux ou furent inventé les Oreos (en 1912 pour la petite histoire), le Chelsea Market est un marché couvert d’un genre nouveau. C’est plutôt une galerie commerciale surtout axée sur la nourriture avec pas moins d’une vingtaine de boutiques qui vous feront toutes saliver.

Washington Square Park ★★★ – La place centrale de l’université de New York (NYU), ouverte à tout le monde, est également l’un des parcs les plus agréables de Manhattan. C’est le cœur animé et spirituel des Villages. Entre les étudiants, les artistes de rues (dont certains musiciens très talentueux), les animateurs en tous genres, les jongleurs, les skaters, les touristes, les écrivains qui promènent leurs chiens (ou l’inverse) et les joueurs d’échecs (dont des pointures internationales qui jouent incognitos), c’est un véritable bonheur de s’assoir ici et de regarder la vie new-yorkaise à l’œuvre. L’arche de Washington marque le commencement de la 5e Avenue. Peu de gens le savent mais il s’agissait au départ d’un cimetière et les corps (pour la plupart atteint de fièvre jaune) n’ont jamais été déplacés.

Best-of restaurant – Emporio (le meilleur de Little Italy, à NoLiTa) ; Hundred Acres (superbe cuisine américaine, SoHo) ; Dim Sum GoGo & Nha Trang (petits restaurants de Chinatown) ; Aldea (grande cuisine d’inspiration portugaise, Flatiron) ; A Voce (un classique des restaurants italiens, Flatiron) ; Baoguette (sandwiches vietnamiens épicés qui font fureur depuis quelques années, East Village) ; DBGB Kitchen & Bar (très bonne cuisine à prix corrects, Lower East Side) ; Eleven Madison Park (un véritable concept et une grande cuisine, Flatiron) ; Fatty Crab (délicieuse cuisine de Malaisie, West Village) ; Katz’ (l’un des restaurants les plus connu de NYC, on y mange du pastrami, Lower East Side) ; Momofuku Ko (l’un des sites de l’empire Momofuku, cuisine créative, East Village) ; Shake Shack (un burger et un milk-shake parfait ; Madison Square Park)

Best-of hébergement – Ace Hotel (design et sympathique) (Flatiron) ; The Standard (Ultra mode et supers vues) (Meatpacking District) ; Thompson LES (stylé et design) (Lower East Side) ; Ritz-Carlton Downtown (super luxe et vues sur la Statue de la Liberté) (Battery Park)

 

Midtown

Midtown désigne le centre de la partie sud de Manhattan, soit grosso modo entre la 14e rue au sud et Central Park au nord. C’est le maelstrom new-yorkais dans toute sa splendeur, une ville qui ne dort jamais, symbolisé par le flot incessant des taxis jaunes entre les buildings et par les néons psychédéliques des publicités sur Times Square. Contrairement à ce que bon nombre de visiteurs imaginent, ce n’est pas un quartier facile à comprendre mais il a bon nombre d’attraits. Sur sa partie Est, Midtown est le royaume des constructions emblématiques, la fameuse gare de Grand Central, le gratte-ciel Art Deco du Chrysler Building et, bien entendu, l’imposant Empire State Building. Au centre, autour des rues 40 et 50 se trouvent les icônes new-yorkaise que sont la 5e Avenue et ses grands magasins (Saks, Bloomingdales) et, un peu plus à l’ouest, la folie de Times Square et les spectacles de Broadway. Tout au nord, c’est déjà Central Park qui s’annonce et à sa périphérie, Columbus Circle est un haut lieu du shopping.

Empire State Building ★★★ – Une icône et un emblème pour tous, new-yorkais et visiteurs. Après l’effondrement des tours jumelles, il est redevenu par la force des choses le plus haut gratte-ciel de NYC (mais se trouve désormais à nouveau détrôné par la Freedom Tower). Dans l’imagerie populaire c’est en tout cas le plus renommé. Ce véritable monument Art Deco est à un repère dans les rues de Manhattan. Il a été construit en 1931 en un temps record de seulement 13 mois. Son attraction principale pour les visiteurs est la plate-forme d’observation située au 86e étage de l’immeuble. On y voit la ville en miniature s’agiter en contrebas. Une scène fascinante, de jour comme de nuit (deux expériences assez différentes). En payant un extra, il est possible d’aller encore plus haut, au 102e étage. Un bon conseil, visitez le site très tard (c’est ouvert jusqu’à 2h du matin) ou bien réservez à l’avance sur internet.

Times Square ★★ – Tout d’abord, si vous allez à Times Square (ce que vous ferez forcement, on y est tous attirés comme des mouches), ne le dites pas à vos amis new-yorkais. Pour eux, c’est le symbole même de ce que leur ville n’est pas (ils considèrent souvent NYC comme un groupement de villages) et c’est un sport local que d’essayer de ne jamais y mettre un pied. Vous verrez à la longue qu’ils n’ont pas forcément tords. Cela dit, archi touristique et écrasée par le commercialisme, certes, Times Square c’est aussi et surtout une ambiance, une foule, du bruit et des néons impressionnants. A voir même si les immenses magasins et restaurants touristiques vous laisse de marbre. Prenez un verre au bar en altitude de l’hôtel Hyatt pour avoir une approche inédite du quartier.

Grand Central Terminal ★★★ – Si vous ne devez faire qu’un arrêt dans tout Midtown, faites en sorte que ce soit à la station de Grand Central. C’est la gare la plus grande du monde et le plus fréquentée du pays avec 500.000 voyageurs quotidien. Il s’agit surtout de la place la plus animée de tout New-York. L’approche de ce monument de 1913 n’est jamais aussi belle qu’à la nuit tombée le long d’East 42nd Street. Nuls doutes que vous reconnaitrez la scène, vue maintes fois dans des films et séries. Sa grande horloge (également un décor de film vu et revu) semble tenir NYC dans son rythme délirant. A l’intérieur, Grand Central est à la fois une immense station et un immense centre-commercial en forme de dédale. Quel que soit votre cheminement cependant vous tomberez forcément sur le hall principal, le Main Concourse. D’inspiration romaine (oui, oui !), le Main Concourse est un gigantesque lobby (d’une hauteur de 12 étages) où il est possible de passer des heures rien qu’à regarder la foule new-yorkaise en mouvement. On peut également lever les yeux vers le ciel (le plafond en réalité) pour observer le plan des constellations, scintillantes comme il se doit. Incontournable, même si vous ne prenez pas le train.

MoMa (Museum of Modern Art) ★★★ – Le MoMa est un musée grandiose. D’ailleurs il réussit l’exploit de convertir tout le monde aux plaisirs de l’art. Ceux qui n’ont jamais mis un pied dans un musée où qui sont réticent à toutes formes d’art se trouvent souvent enthousiasmés par les œuvres présentées au MoMa et la façon dont elles le sont. Les Nymphéas de Monet, Les Demoiselles d’Avignon de Picasso, La Nuit Etoilée de Van Gogh, autant de pièces qui fascinent les foules. Ce ne sont bien sûr que les cerises sur le gâteau car le musée comporte 8 étages de collection, presque entièrement dédiés à l’art contemporain. Le bâtiment du MoMa en lui-même vaut le déplacement et les amateurs d’architecture seront aux anges. Il donne une impression d’espace et de lumière propice à l’inspiration. Le vendredi, à partir de 16h, l’entrée est gratuite et le MoMa prend l’allure d’un bain de foule culturel (ce qui, dans un sens, fait plaisir à voir).

Rockefeller Center & Top of the Rock ★★★ – Enlever le Rockefeller (n’oubliez pas le « e », on prononce « Rock-e-feller Center ») de Midtown et vous ôtez la moitié de son animation au quartier. Les immenses tours du centre (il n’y en pas quatre, contrairement à l’idée reçue, mais 19) sont à la fois un pôle financier, commercial et touristique. Les buildings abritent bon nombre de sociétés. Il est possible de se balader dans certain hall, ou bien de déambuler dans le centre-commercial souterrain. Au milieu du centre, la place accueille une patinoire en hiver et le fameux sapin de noël de NYC. Top of the Rock est la plate-forme d’observation (accès sur la 50e rue) la plus célèbre de la ville (avec celle de l’Empire State Building mais elle possède un atout de taille par rapport à cette dernière car elle permet justement de voir l’Empire State Building). Un ascenseur (qui est en lui-même une attraction) vous expédie au 67e étage. De là il est possible de grimper jusqu’à l’espace extérieur au 69e étage et ceux qui en veulent toujours plus pourront même aller jusqu’au 70e étage pour un panorama à 360° de New York. Les vues sur la ville sont magnifiques et couvrent tout Manhattan, ainsi qu’une bonne partie de l’agglomération (Queens, Brooklyn, New Jersey). Le meilleur moment pour grimper reste le coucher du soleil, afin de voir la ville de jour puis de nuit. Expérience inoubliable.

Best-of restaurant – Burger Joint (fantastiques burgers, caché au fin fond de l’hôtel Meridien) ; Signature (chaîne classique mais délicieux milk-shake, à deux pas de Times Square) ; Adour (Alain Ducasse) & l’Atelier (Joël Robuchon) (deux grandes cuisines et expériences mais très chères)

Best-of hébergement – Madarin Oriental (la perfection ou presque, comme toutes les adresses de la chaîne, même si vous ne logez pas prenez un verre au bar) (Columbus Circle) ; The Peninsula (comble du luxe) (5e Avenue) ; Plaza Hotel (un monument, au coin de Central Park) (5e Avenue) ; St Regis (comble du luxe également, restaurant Alain Ducasse) (5e Avenue) ; Library Hotel (le paradis pour les amoureux des livresà (Madison Avenue)

 

Uptown & Harlem

A partir de Central Park débute Uptown (littéralement le haut de la ville) puis, au-delà de Central Park, c’est Harlem. Les deux quartiers qui bordent Central Park, Upper East et Upper West Side sont considérés à NYC comme les quartiers de la haute bourgeoisie (particulièrement le côté Est). En dehors des musées et de quelques poches commerçantes (mais pas des moindres comme Madison Avenue), ce sont avant tout des secteurs résidentiels, prisés par les familles. On peut y voir de magnifiques immeubles, avec gardien en livrée à la porte (les doormen). Dans l’Upper East Side, une partie de la 5e Avenue est surnommée Museum Mile et abrite trois des plus grands musées du pays, le MET, le Guggenheim et le Whitney. A l’ouest, l’ambiance est plus bohème et culturelle, notamment autour du Lincoln Center. Il s’agit de l’une des plus belles places de New York (surtout à la nuit tombée). On y trouve également la plus fascinante concentration d’établissement artistiques dans le monde, avec l’Opéra, le New York City Ballet ou encore l’orchestre philarmonique. Plus au nord, Upper West Side accueil le musée le plus apprécié de la ville, le musée d’histoire naturelle. C’est de loin le plus exaltant du genre dans le monde entier. Tout au nord, Harlem offre une toute autre ambiance. Autrefois un quartier dangereux c’est aujourd’hui un secteur qui devient à la mode (mais où il convient de faire tout de même attention, peu importe ce que vous pourrez lire à ce sujet). Plongée dans le quartier capital des afro-américains, Harlem pour les visiteurs est surtout synonyme de soul food et de gospel. Au centre de tout ceci, Central Park reste le plus beau joyau de New York City.

Central Park ★★★ – Poumon vert de Manhattan, Central Park est le parc urbain le plus connu du monde. Le but de ses créateurs était simple, faire de ce parc un lieu où les citadins pourraient oublier leur ville. A l’origine les arbres de Central Park étaient plus hauts que les immeubles de NYC et la ville s’arrêtait à ses portes. Oublier la ville est une mission que remplie toujours à merveille le parc. Car Central Park est beaucoup plus vaste que vous ne l’imaginez et au centre on s’y croirait dans une vraie forêt du fin fond de l’état. NYC sans Central Park atteindrai un niveau de stress invivable, avec, c’est l’équilibre parfait.

American Museum of Natural History ★★★ – Dans l’Upper West Side. Il s’agit du plus grand musée d’histoire naturelle du monde, et de loin du meilleur. Pour s’en convaincre inutile d’aller plus loin que les chiffres : le musée compte une collection de 32 millions de pièces en rapport avec la terre, la mer et l’espace. Un diamant inestimable, une météorite vieille de milliards d’années, un squelette de T-Rex, il y a tout. Le planétarium est également l’un des meilleurs que je connaisse. Il faut des jours pour parcourir l’intégralité de ce musée mais une visite de quelques heures est déjà passionnante.

Musée Guggenheim ★★ – Aussi renommé (si ce n’est plus) pour son architecture unique que pour ses collections, le Guggenheim de New York est l’une des plus belles constructions du 20e siècle, œuvre du très grand Frank Lloyd Wright, l’architecte de l’Amérique. Sa rampe centrale en est la pièce maitresse. Les expositions sont à la hauteur, avec des œuvres de Picasso, Chagall ou encore Kandinsky (parmi bien d’autre).

Whitney Museum of American Art ★★ – Moins grandiose que ses célèbres voisins, le Whitney n’en compte pas moins une impressionnante collection d’art contemporain américain. Célèbre pour ses expositions temporaires (parfois aux frontières de l’art), le musée compte près de 18.000 œuvres en rotation, dont des pièces du génialissime Edward Hopper.

Le MET, Metropolitan Museum of Art ★★★ – Il est à New York ce que le Louvre est à Paris, une institution inégalable. Si la ville n’avait pas d’autre musée, le MET en ferai à lui seul une capitale culturelle mondiale. Il faudrait des semaines pour tout voir et il faut immanquablement faire des choix lorsqu’on le visite. Gigantesque et offrant une collection de 3 millions d’œuvres, le Metropolitan abrite à la fois un temple égyptien, une place de la Grèce antique, et l’un des plus beaux tableaux du monde, le Cœur des Andes d’Edwin Church (avis personnel bien entendu).

 

Brooklyn

L’autre borough touristique de New York. Brooklyn est beaucoup plus vaste que Manhattan et certain diront plus authentique. C’est un mélange de quartiers aux personnalités multiples, parfois à éviter, parfois incontournable. Impossible de faire l’étalage de tout ce qu’il y à voir et à faire à Brooklyn mais, même si c’est votre première fois à NYC, et même si vous n’êtes là que quelques jours, il me parait impensable de ne pas vous conseiller de traverser à pied le pont de Brooklyn et de faire un tour à Brooklyn Heights (certainement le plus beau quartier de toute la ville). Ceux qui veulent en voir plus pourront découvrir les quartiers de Dumbo, Park Slope (très sympathique), Carroll Gardens et Cobble Hill,, Williamsburg (célèbre pour ses brunchs et son marché artisanal) ou encore les plages et les manèges de Coney Island.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s