Brooklyn, New York City, NY

New Jersey

Situer ce lieu sur une carte

Population : 2.565.635

Avant d’être un quartier de NYC, Brooklyn fût une ville indépendante. Si tel était toujours le cas aujourd’hui alors Brooklyn serai la 4eme ville du pays juste derrière Chicago ! Au début des années 1800 il ne s’agissait pourtant de rien de plus qu’une poignée de petites villes très différentes de Manhattan qui était déjà à l’époque une métropole trépidante. C’est le service des ferries (d’abord à vapeur) lancé par Robert Fulton et permettant de rallier Downtown Manhattan en quelques minutes qui fût le déclic de l’expansion phénoménale de Brooklyn. En premier lieu c’est le quartier littoral de Brooklyn Heights qui se développa. On y construisit de belles demeures en vue de Manhattan mais à la campagne. Aujourd’hui les Heights sont l’un des quartiers les plus chics et chers de toute la mégapole. Ce qui transforma définitivement le destin du quartier cela dit c’est bien évidement la construction et l’ouverture du Brooklyn Bridge en mai 1883. Ensuite le développement s’est rapidement accéléré en s’éloignant de plus en plus loin de Manhattan dans l’intérieur. Il y avait alors un grand besoin en logement, Manhattan étant d’ores et déjà trop chère pour bon nombre des employés y travaillant. Au tournant de l’année 1900 Brooklyn était déjà largement installé dans son rôle d’éternel frère de Manhattan dans la nouvelle ville de New York City.

Brooklyn Heights est l’un des plus beaux quartiers de New York et possède beaucoup plus de points communs avec l’Upper West Side qu’avec le reste de Brooklyn. On y accède via la station de métro Court Street ou bien tout simplement en traversant le pont de Brooklyn à pieds, ce qui est l’une des expériences incontournables de NYC. Les premiers habitants du quartier ont été les financiers de Wall Street. Ils y ont créé une enclave très chic avec des rues tranquilles bordées d’arbres. Avec un tel pouvoir d’attraction le quartier a évidemment accueilli d’illustres résidents dont des écrivains comme Truman Capote ou encore Tennessee Williams. Pour tout le charme qu’il dégage Brooklyn Heights ne possède pas véritablement de site touristique. On s’y promène en appréciant l’atmosphère, les cafés et les boutiques. Les amateurs d’architecture seront ravis. La meilleure façon d’explorer le quartier est de commencer par le clou du spectacle, l’Esplanade. Connu sous le simple nom de Promenade, cette rue piétonne en bordure de fleuve offre des vues fantastiques sur Manhattan et le pont de Brooklyn. Ensuite direction les rues de Pierrepoint et de Montague, les artères les plus animées du quartier.

En s’enfonçant plus dans Brooklyn, Flatbush Avenue mène vers ce qui peut être considéré comme la place centrale du borough, Grand Army Plaza. Le métro permet également de s’y rendre directement (arret à la station du même nom). La place, assez monumentale, est une belle œuvre urbaine créée par Calvert Vaux (l’architecte de Central Park) à la fin du 19e siècle essentiellement pour promouvoir les perspectives sur une autre de ses créations juste à côté : Prospect Park. L’arche sur la place est en hommage aux soldats et aux marins et célèbre la victoire des états de l’Union dans la guerre civile. L’immense bâtiment de style temple Grec au sud-est de la place est la bibliothèque centrale de Brooklyn. N’hésitez pas à y entrer pour en apprécier les dimensions.

Le grand parc à proximité est donc Prospect Park. C’est une création des architectes de Central Park qui ont d’ailleurs toujours considéré ce deuxième projet comme leur œuvre majeur. Une idée qui n’est pas vraiment partagée par les touristes du monde entier mais à laquelle les habitants de Brooklyn voue quasiment un culte. Ne vous avisez pas de dire du mal de Prospect surtout au profit de Central Park ! Ouvert à la fin des années 1890, Prospect Park est un lieu bucolique très apprécié pour une balade en famille, en amoureux, pour un jogging ou un piquenique. Inutile de dire qu’à l’instar de son grand frère de Manhattan les promenades de nuits y sont très déconseillées pour des raisons de sécurité. Tout à côté se trouve l’une des principales attractions de Brooklyn, le Brooklyn Botanic Garden. Le jardin botanique de Brooklyn est l’un des parcs les plus agréables de tout New York. Moins réputé et plus petit que le jardin botanique du Bronx, il n’en reste pas moins très apprécié.

Situé sur Eastern Parkway, le Brooklyn Museum of Art est condamné à rester dans l’ombre du Met pour plus ou moins l’éternité. Pas facile, surtout quand on sait que l’ambition initiale était d’en faire le plus grand musée du monde (oui à New York personne ne voit les choses en petit!). Ce n’est vraiment le cas, sauf dans l’esprit encore une fois des habitants de Brooklyn qui de toute façon ne sont pas objectifs ! Il n’empêche qu’il s’agit tout de même d’un musée de premier plan et qu’il mérite vraiment de laisser pendant quelques heures les attractions de Manhattan. On y accède en métro par la station Eastern Parkway. Les points forts du musée sont sa collection d’art de l’Océanie et des Amériques, ses antiquités Egyptiennes et les peintures de l’école new-yorkaise de l’Hudson River. Ce courant visait à reproduire les paysages de la vallée de l’Hudson dans des versions très imagées et romantiques. On y trouve également des œuvres d’artistes européens majeurs comme Cézanne ou Monet.

Comme vous le voyez Brooklyn n’est pas en reste question visites mais incontestablement le plus grand plaisir du borough reste de découvrir ses innombrables quartiers aux visages multiples. Dumbo est un ancien quartier d’entrepôts désormais reconvertis en loft d’artistes, en galeries d’art, en boutiques, en spa secrets et en restaurants d’avant-garde. L’intérêt de Dumbo est qu’il recèle de secret et à vrai dire sans connaitre vous pourriez bien le traverser en pensant que ce n’est qu’un désert post-industriel. Tellement secret parfois que le quartier a l’air réellement un peu vide. Les rues principales sont Front Street et Water Street. Williamsburg au nord des Heights et de Dumbo est le quartier hipster par excellence à Brooklyn et plus ou moins dans tout NYC désormais. Très tendance, Beford Avenue regorge de petits restos, coffee shop et magasins indépendants. La chemise à carreaux y est de rigueur, ainsi que la barbe de trois jours pour les hommes (cela va de soi). Sous son aspect anticonformiste Williamsburg tente de retrouver l’esprit village que les quartiers de Manhattan ont perdu. A la surprise de nombreux visiteurs Williamsburg est en réalité mi-ange mi-démon. La partie est du quartier, East Williamsburg, est un quartier très populaire (et parfois peu sur) qui donne accès à l’un des plus grands quartiers afro-américain de la ville, Bedford Stuyvesant ou BedStuy. Patrie du rappeur milliardaire Jay-Z, BedStuy est un immense quartier black, parfois presque branché (vers l’ouest) parfois très glauque (aux abords des quartiers vraiment dangereux de Bushwick et surtout du ghetto d’East New York qui est l’un des secteurs les plus pauvres du pays). Pour faire court c’est le Barbès local. Au sud Crown Heights est une plongée dans la Jamaïque. Peu touristique car violent mais le développement positif en fera peut-être un jour un quartier ethnique passionnant de la ville. Entre Crown Heights et l’océan se déroule une multitude de quartiers parfois branchouille (Park Slope, qui est un magnifique quartier de brownstones très prisé des familles, sa rue principale est 5e Avenue), parfois entre deux eaux (Red Hook, branché et cher mais un peu louche), parfois presque campagnard (Kensington) mais le plus souvent très locaux et peu visités.

Le littoral de Brooklyn possède un atout qui surprend généralement les visiteurs, des plages immenses et au sable fin. Sachez toutefois que l’ambiance y est largement populaire, rien à voir avec les Hamptons. En hiver c’est un peu glauque.

Pour des générations entières de familles ouvrières new-yorkaises, Coney Island a été et est toujours une véritable destination de vacances. Un graal de loisirs cheap, de hot dog gras et de balades sur la plage que l’on atteint en métro depuis Manhattan. Pratique ! Loin de moi l’idée de nier que Coney Island est une expérience très intéressante mais c’est indéniablement un bien piètre substitut aux plages magnifiques de Long Island. A une certaine époque Coney fût une vraie station balnéaire toute joyeuse. Maintenant c’est surtout une ville pauvre et il faut bien le dire triste en dehors des chaudes journées d’été, à l’image du parc d’attractions ringards et déglingué d’Astroland (mais rien que son nom vous laisse présager le kitsch ultime de l’affaire). Vous allez surement penser qu’il faudrai donc être dingue pour passer une journée à Coney et pourtant, miracle américain, pendant un beau weekend estival la station est particulièrement fun et attrayante. La promenade du bord de mer, le boardwalk, a été entièrement rénovée. La plage est superbe même si l’eau est loin d’être propre. Le New York Aquarium ouvert depuis 1896 sur le boardwalk est toujours un must de Coney et le seul moyen d’y voir des poissons ! Et puis bien sûr il y a le Cyclone, la légendaire montagne russe en bois. Le manège a près d’un siècle mais il reste étonnamment terrifiant et déplace toujours les foules. Enfin il y a les éternels hot dog de Nathan, célèbres dans tout le pays. Attention toutefois car le cyclone Sandy qui a durement touché New York en 2012 à laissé des cicatrices encore bien visibles sur tout le littoral. Nathan est ainsi fermé pour une durée indéterminée.

En continuant le boardwalk vers l’est on arrive à Brighton Beach. Surnommée Little Odessa, Brighton est encore plus étrange que Coney. Comme vous pouvez en douter avec un surnom pareil il s’agit de la plus grande communauté russe de New York et même de tous les USA. De façon assez surprenante Brighton est plus animée que Coney Island. C’est aussi une ville manifestement plus riche. La rue principale, Brighton Beach Avenue, est pleine de restaurants et d’épiceries, russes bien sûr ! En soirée c’est presque une parodie de la Russie, avec force vodka bien entendu. Ce n’est pas la Floride et c’est un peu rustre mais l’expérience est intéressante et amuse toujours les new-yorkais de tous horizons.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s