Lexington & Concord, Massachusetts

Lexington Concord Massachusetts

Situer ce lieu sur une carte

Les deux petites villes voisines de Lexington et de Concord sont des sites majeurs dans l’histoire de la révolution américaine. Dans la nuit du 18 avril 1775, Paul Revere chevaucha le long de ce qui est désormais Massachusetts Avenue, quittant le quartier du North End à Boston, passant par Cambridge et Arlington afin de se rendre en toute hâte à Lexington. Pourquoi ? Pour prévenir les patriotes révolutionnaires (les Patriots), réunis ici, que les Anglais étaient en train de préparer une attaque imminente. Un acte héroïque, car il était suivi de près par une petite armée de plus de 700 soldats britanniques, chargés de s’emparer de toutes les provisions (et armes) stockées un peu plus au nord à Concord.

Tout ceci mènera à la première grande bataille entre les Anglais et les Anglais des colonies, les futurs américains, et ainsi au commencement de la guerre pour l’indépendance des États-Unis. L’ascendant stratégique donné par Paul Revere sera évidemment déterminant pour la suite de l’Histoire.

La route empruntée par Paul Revere est aujourd’hui largement noyée sous les autoroutes et les banlieues de Boston, mais les sites principaux de cette première confrontation militaire dans la révolution américaine sont toujours présents et bien visibles à Lexington et à Concord.

La visite de Lexington et de Concord se fait généralement d’un seul tenant et le mieux est de suivre un tour guidé depuis Boston. Toutefois, il est également possible de se rendre indépendamment à Lexington et à Concord via les bus et les trains. Inutile de dire que c’est avant tout une visite à réserver à tous ceux qui ont un intérêt certain dans l’histoire américaine, car les deux villes n’offrent pas beaucoup d’autres attraits. L’ensemble des sites historiques liés aux batailles est inclus dans le Minutemen National Historic Park. L’office du tourisme du parc se trouve à Concord.

Pour bien comprendre le déroulement des faits, il faut savoir que Lexington était en quelque sorte le front de la bataille (où étaient stationnés les Américains prêts à en découdre) tandis que Concord servait de camp de base et d’entrepôt pour les armes et les munitions (qui constituait l’objectif militaire des troupes anglaises).

À Lexington, les jardins de Town Common, ou Lexington Battle Green, marque l’emplacement des premiers affrontements dans les batailles de Lexington et Concord et donc du tout début de la guerre qui conduira à l’indépendance des USA, le 19 avril 1775. Techniquement, le site est un petit parc assez classique parsemé de mémoriaux et de statues. La plus emblématique est celle de John Parker. Ce dernier était le capitaine des Minutemen, une milice américaine qui fut la première à s’opposer aux Anglais. Le nom de Minuteman vient du fait que cette milice était préparée de longue date à la guerre et prête à répondre très rapidement (dans la minute) à cette éventualité.

Les Minutemen étaient prévenus de l’arrivée des soldats anglais et attendaient donc leur arrivée à la taverne de Buckman qui est toujours visible aujourd’hui (mais qui ne ressemble absolument pas à une taverne, mais plutôt à une tranquille maison de campagne). À l’opposé du parc de Town Common, la Munroe Tavern était le quartier général des Anglais lors de la bataille ainsi que leur hôpital de campagne. Au cas où vous vous posez la question, cela n’a rien à voir non plus avec une taverne classique comme on l’imagine.

La Hancock-Clarke House, au nord du site, est le lieu où les révolutionnaires Samuel Adams et John Hancock ont été prévenus par Paul Revere en pleine nuit. À noter que quand ces trois hommes se sont réunis ici la maison abritait le noyau dur de la révolution américaine. C’est aujourd’hui un musée sur la révolution. La maison qui est visible aujourd’hui sur le site n’est pas celle qui se trouvait ici lors de la bataille, mais une reconstruction (eh oui, c’est comme ça !).

Autant à leur arrivée à Lexington, les Anglais avaient incontestablement l’ascendant sur la bataille, à tous points de vue, autant au moment où ils arrivent à Concord, la Révolution les dépasse déjà largement et tous les Américains de la région ont pris les armes. Paul Revere n’a jamais prévenu Concord de l’arrivée des Anglais, car il fut capturé à mi-chemin entre Lexington et Concord. Toutefois, grâce à des renseignements d’espions, les Américains avaient eu connaissance des plans des Anglais et avaient déplacé les stocks vers des lieux plus sûrs. Ainsi à Concord les Anglais subissent la débâcle. Rien ne se passe comme prévu pour eux et ils sont très rapidement moins nombreux et stratégiquement dépassés par les Américains.

Il est malheureusement difficile de raconter l’intégralité du déroulement des batailles de Lexington et de Concord dans cet article et force est de reconnaître que tout ceci n’est pas forcément passionnant pour qui ne s’intéresse pas à l’histoire. Les bâtiments historiques sont à voir, mais finalement pas vraiment évocateurs. Donc pour ceux qui le peuvent et le souhaitent mon conseil est de venir si possible au Patriot’s Day (chaque troisième lundi d’avril). Il s’agit d’une reconstitution en costume de la chevauchée de Paul Revere et de la bataille de Lexington. Un bon moyen de découvrir visuellement ce moment clé de l’histoire américaine et, par ricochets, du monde.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s