Buffalo, New York

Buffalo New York

Situer ce lieu sur une carte

Population : 261.100 (agglomération : 1.134.210)

Tandis que l’autoroute I-90 se faufile vers la ville de Buffalo, deuxième agglomération de l’état après NYC, les buildings de Downtown se dévoilent entre architecture Art Deco et tours de verre et d’acier. Un véritable mini-Manhattan sur les rives du lac Erie. Eternellement condamnée à rester dans l’ombre lointaine (près de 6h de route) de New York City, Buffalo est une grande ville dont le nom évoque deux choses aux américains : la neige et les ailerons de poulet pimentés (spécialité culinaire locale que l’on retrouve dans tout le pays). Bien évidemment les hivers très rudes et les célèbres Buffalo wings ne font pas de la cité une destination touristique incontournable mais en dehors des clichés je pense que Buffalo est une étape assez logique et plutôt intéressante sur la route des chutes du Niagara ou du Canada.

Dans l’ensemble il est assez simple de se balader dans Downtown (un rectangle de rues au nord de la route 190) et de faire une promenade architecturale complète sans utiliser la voiture. Voici quelques sites à ne pas manquer si vous avez un minimum d’intérêt pour l’architecture. Si ce n’est pas le cas très franchement je me demande pourquoi vous avez fait tant de chemin à moins d’être président du fan club des ailerons de poulet épicés (mes respects si tel est le cas, bienvenue au paradis !).

Contrairement à de nombreuses grandes villes américaines, Buffalo a prospérée au début du 20e siècle et à subit l’habituel déclin à peu près au moment où (bizarrement) toutes les autres étaient en plein boom. De sa période sombre Buffalo ne s’est pour ainsi dire jamais vraiment bien remise et est resté une ville plutôt modeste. Toutefois d’un point de vue architectural se fût un mal pour un bien car au moment où d’autres villes détruisaient leurs vieux buildings historiques pour les remplacer par de grands gratte-ciels modernes, Buffalo n’avait tout simplement plus les moyens de le faire. Pour notre plus grand plaisir aujourd’hui car on peut voir à Buffalo des exemples de buildings peu fréquents tels l’immense City Hall datant de 1928. Situé sur Niagara Square, c’est un édifice qui paraît absolument gigantesque et qui fait passer le city hall de NYC pour une petite maison de campagne (ce qu’il est réellement de toute façon). En réalité il ne fait que 32 étages mais son style Art Deco lui donne une posture plus imposante. Essayez de rentrer dans le hall principal (pas besoin de passer la sécurité juste pour jeter un coup d’œil) pour voir les fresques qui décorent les murs. Au coin sud-est de l’immeuble on peut voir la statue d’un homme du nom de Millard Fillmore. Vous allez me dire mais qui est ce parfait inconnu ? En réalité il fût le 13e président des Usa et c’était un natif de Buffalo. Je pense très sincèrement que pas une seule personne dans cette ville ne peut réellement dire qui il était ni même pourquoi on trouve sa statue ici. Comme nous le verrons un peu plus tard le grand amour de Buffalo ce n’est pas la politique c’est le sport !

Dans la partie sud de Downtown, au coin de Pearl et de Church Street, face à une église (en fait la Cathédrale St Paul, voilà une rue qui porte bien son nom !), on peut voir le Guaranty Building. Cette belle tour en pierres rouges n’est aujourd’hui qu’un building anonyme appelé le Prudential Building mais à sa construction en 1813 il était un des plus hauts bâtiments du monde. Par ailleurs ce que vous voyez ici n’est autre que l’un des ancêtres de ce que l’on appelle aujourd’hui les gratte-ciels.

Non loin du Guaranty Building, sur Franklin Street, le Erie County Hall est un autre exemple de belle construction Art Deco historique et massive typique de Buffalo, dans la veine du City Hall. Ce bâtiment date de 1875.

Parmi d’autres œuvres architecturales notables (la ville compte environ 80 monuments historiques) on trouve également de nombreuses constructions du plus célèbre et du plus prolifique des architectes américains, j’ai nommé Frank Lloyd Wright. Buffalo est la deuxième ville la plus représentée par l’architecte après Chicago.

Si Downtown possède quelques beaux buildings, les rives du lac Erie forment quant à eux un véritable mémorial au passé industriel de la ville. On peut notamment y voir d’immenses silos à grains à l’abandon. Pas forcément un site touristique majeur c’est évident mais c’est l’une des images les plus connues de Buffalo et un rappel de son histoire car la ville a toujours été une cité ouvrière assez difficile et froide (dans tous les sens du terme et ce n’est pas fondamentalement différent aujourd’hui).

Ouvrière certes mais culturelle également. Les riches marchands et entrepreneurs de Buffalo ont toujours été attirés par l’art et la culture et c’est assez visible dans le nombre de théâtre que compte la ville. L’exemple le plus parlant reste toutefois l’Albright-Knox Art Gallery (située au 1285 Elmwood Avenue ; ouvert tous les jours sauf lundi ; entrée à 6$) qui se trouve légèrement au nord de Downtown en bordure du Delaware Park (mieux vaut avoir une voiture pour s’y rendre même si des bus existent). Ce parc est l’œuvre du paysagiste architecte Frederick Law Olmsted qui, comme vous le constaterez, est la véritable star des créateurs de parcs publics aux Usa (un job assez peu répandu j’en conviens). Son œuvre majeure n’est rien de moins que Central Park à Manhattan. Le Delaware Park est un grand parc assez agréable pendant le printemps et l’été à Buffalo, réputée aussi ensoleillée à la belle saison qu’elle n’est froide et enneigée en hiver. Pour revenir à la Gallery, en fait ce n’est pas une galerie du tout mais un véritable musée et par-dessus tout l’un des plus grands musées d’art moderne du pays et du monde. On peut y voir des classiques de Warhol ou des grands maîtres européens comme Picasso, Matisse et Monet. Le musée se spécialise dans les arts Américains et Européens. Pour les amateurs d’art c’est à peu près la seule étape de choix entre Buffalo et NYC. A noter que le musée possède un restaurant assez chic et réputé (ouvert au déjeuner uniquement).

Sortons du musée et regardons un peu autour de nous. Que voyez-vous ? Rien. C’est certain à première vue on dirait que le quartier n’est qu’un ensemble de grandes avenues avec pas grand-chose mais en réalité vous êtes dans le quartier chic de Buffalo. Les amateurs y trouveront plusieurs maisons de l’architecte Frank Lloyd Wright (oui, encore) et particulièrement la Darwin D. Martin House Complex (qui ne se visite que par des tours guidés qu’il faut réserver à l’avance, si vous êtes amateur cela vaut le coup, renseignez-vous sur www.darwinmartinhouse.org). Situé au 125 Jewett Parkway, c’est en fait un ensemble de maisons modernes (dans le style typique de Wright). Si chaque petit bled américain semble contenir au moins une construction de l’architecte le plus productif de l’histoire, ce complex est très certainement l’un de ses travaux majeurs aux côtés du musée Guggenheim de NYC. Ce fût donc la maison personnelle d’un homme d’affaire du nom de Darwin D. Martin (on s’en serai douté) dont l’histoire retiendra qu’il a eu une bonne intuition en s’adressant à cet architecte. Toutefois pour le reste ses intuitions n’étaient pas aussi lumineuses et il finit sa vie ruiné par le crach boursier de Wall Street en 1929. Pour l’anecdote on raconte qu’il ne put même pas s’offrir la biographie de l’architecte de sa maison quand elle est sortie (un livre à 6$).

En vous dirigeant vers Downtown à partir d’ici vous traversez le quartier historique d’Allentown. C’est un secteur attrayant et bohême, ou l’on trouve des rues arborées (particulièrement sympa au printemps) bordées de cafés, restaurants et de maisons Victoriennes. L’animation se concentre autour d’Allen Street entre Elmwood Avenue et Main Street. Elmwood Avenue est le secteur un peu plus haut de gamme du quartier (même si rien n’est réellement très haut de gamme à Buffalo).

Comme je l’ai dit un peu plus avant, la première passion de Buffalo c’est le sport. La ville vibre pour ses équipes professionnelles dont la plus célèbre est incontestablement les Buffalo Bills (football américain). Dans cette région du nord, avec le canada juste en face, pas étonnant que le hockey sur glace et l’équipe locales des Sabres déchainent également les passions. Il peut être intéressant, comme dans pas mal de villes américaines, d’assister à un match de l’équipe de votre choix pour saisir l’atmosphère de Buffalo. A noter que les équipes jouent au Coca Cola City Field ou se tenait auparavant un hôtel du nom de Statler Hotel. La Statler fût l’une des premières chaînes hôtelières du pays. Au moment de sa construction le Statler Hotel était le premier hôtel au monde à proposer des salles de bains dans chaque chambre.

A la belle saison lorsque le soleil brille et que le froid de l’hiver semble loin, les rives du lac Erie à l’ouest de Buffalo offrent une série de plages assez agréables appréciées notamment des windsurfers. Il est possible de faire des tours en bateaux pour avoir une belle vue sur Downtown.

City Guide

Infos. Buffalo est une grande ville et je vous conseille très fortement de vous déplacer en voiture. La ville possède un aéroport assez bien desservie avec notamment une navette pour NYC. Les trains longues distances Amtrack s’arrêtent sur Exchange Street. Downtown possède un système de tramway pour se déplacer. Le visitor center se trouve au 617 Main Street.

La ville compte trois quartiers intéressants. Downtown au sud près du lac et le centre financier où l’on trouve les buildings. Au nord de Downtown, Allentown est le quartier un peu branché et animé. Enfin en remontant Elmwood Avenue on arrive dans le quartier chic de Buffalo ou se trouve le Delaware Park (le poumont vert de Buffalo) et le musée Albright-Knox.

Dodo. Pas de problèmes pour trouver un hôtel ou un motel à Buffalo. Downtown possède quelques adresses recommandables comme le Hampton Inn & Suites (220 Delaware Avenue). Egalement quelques B&B pour un peu plus de charme comme le Beau Fleuve (242 Linwood Avenue).

Miam-Miam. Contrairement à pas mal de ville Us, le Downtown de Buffalo n’est pas totalement vide après les heures de bureaux. Chippewa et Main Street offrent une bonne sélection de restaurants. La spécialité incontournable de la ville se sont les Buffalo Wings, des ailerons de poulet particulièrement relevés. L’Anchor Bar est une institution même si ça ne paye pas de mine. C’est dans ce restaurant situé au 1047 Main Street que la spécialité aurait été inventée. Le quartier d’Allentown offrent également un bon choix d’adresses et une ambiance assez sympa.

Glou-Glou. Allentown et Elmwood Avenue sont les secteurs les plus sympathiques pour prendre un verre mais la rue la plus animée est incontestablement Chippewa Street (entre Delaware Avenue et Main Street). Toutefois mieux vaut vous prévenir que c’est parfois assez limite au niveau de l’ambiance (on est plutôt dans le style spring break & bière que jazz & cocktail si vous voyez le genre). Une bonne adresse est le Calumet Arts Café (56 West Chippewa Street ; bar et restaurant avec du jazz et autres types de musiques calmes).

Sorties. Pour une ville moyenne américaine (qui compte tout de même plus d’un million d’habitant dans son agglomération mais cela reste une ville moyenne aux Usa) Buffalo propose une belle scène artistique. La grande majorité des salles de spectacles et des théâtres se trouvent le long de Main Street entre Chppewa et Tupper Street. Deux journaux gratuits donnent des infos sur ce qui se passe en ville, le Blue Dog Press et l’Art Voice. La plupart des spectacles sont des shows de Broadway en tournée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s