Des Moines, Iowa

La capitale de l’état est une ville moyenne de l’Amérique rurale avec sa petite poignée de gratte-ciel des banques et compagnies d’assurances que l’on voit scintiller de loin depuis les vastes champs de maïs qui entoure la cité. Une image classique de l’immense étendue des Grandes Plaines mais qui d’un point de vue touristique n’a pas vraiment d’intérêt. Cette ville somnolente ne peut compter éventuellement que sur son capitole, l’un des plus beaux (et doré) du pays pour inciter à une courte pause.

L’exception est l’Iowa State Fair, immense manifestation du mois d’août, qui rassemble jusqu’à un million de visiteurs dans ce qui est très certainement le plus parfait condensé de l’Amérique des campagnes, entre esprit fermier, compétition de sculpture en beurre (eh oui !) et bien entendu abondance de musique country. Une vraie expérience sociale, dans une ambiance beaucoup plus sympathique que vous ne l’imaginez.

En dehors de l’événement, inutile d’attendre de Des Moines une animation débordante mais Court Avenue dans Downtown et l’East Village (Grand Avenue et Locust Street) sont les principaux pôles commerçants (en dehors des shopping mall). Si vous vous trouvez seul dans les rues de la ville, pas de panique, emprunter le Skywalk, un réseau de couloirs qui relient les immeubles du centre. Vous y trouverez certainement un peu plus de monde.

Autour de la ville, les champs et prairies dominent intégralement le paysage sur des centaines de kilomètres. Si loin des grands pôles touristiques du pays, votre simple présence dans les petites villes agricoles qui encerclent Des Moines sera incongrue et vous n’êtes pas à l’abri de subir un interrogatoire amical très poussé si vous vous arrêtez dans un bistrot local. Si vous êtes là il serait tout de même dommage de passer à côté de deux icônes d’americana.

Tout d’abord le Madison County, qui outre ses sympathiques paysages de campagne abrite à Winterset la maison de naissance, qui est désormais un musée, de Marion Robert Morrison, plus connu sous le nom de John Wayne. Les inconditionnels de l’idole des Western y feront un pèlerinage, mais le comté est plus célèbre pour accueillir les aventures de Clint Eastwood et Meryl Streep, dans le film adapté du roman de Robert James Waller, Sur la Route de Madison. En réalité le nom anglais The Bridges of Madison County permet de mieux comprendre pourquoi se sont surtout les ponts du coin qui font les sites touristiques.

Nettement plus anecdotique mais pas moins amusant, poser devant la maison de l’œuvre de Grant Wood, American Gothic, est un comble du « tourisme Instagram ». Pour ne pas rater votre cliché, soignez votre look et n’oubliez pas votre fourche. La maison se trouve au 301 American Gothic Street à Eldon. Un office touristique plus grand que la maison se trouve sur place mais la maison elle-même ne se visite pas. A noter que l’œuvre originale se trouve au musée Art Institute de Chicago.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s