Great Smoky Mountains, Caroline du Nord

Great Smoky Mountains National Park Caroline du Nord

Situer ce lieu sur une carte

A l’ouest d’Asheville, le parc national des Great Smoky Mountains est assez peu connu des visiteurs étrangers mais c’est en réalité le plus visité du pays (en corrélation avec la Blue Ridge Parkway). Ce beau parc naturel connu pour ses paysages paisibles et ses forêts s’étend principalement sur l’état voisin du Tennessee (voir article dédié) mais plusieurs sites sont à découvrir du côté de la Caroline du Nord, la plupart ayant trait à la tribu des Cherokee.

Pour obtenir toutes les informations sur le parc (dans les deux états), il faut se rendre à l’Oconaluftee Visitor Center (au nord de Cherokee sur la route 441).

En Caroline du Nord, la meilleure base pour découvrir les Great Smoky Mountains est la ville de Cherokee. Cette cité tient effectivement son nom de la célèbre tribu amérindienne des Cherokee mais peu d’entre eux y résident toujours car la tribu a été déplacée de force vers l’Oklahoma en 1838. Un épisode historique assez sombre (comme c’est souvent le cas aux USA quand on aborde les amérindiens) et qui est connu sous le nom de Trail of Tears (le chemin des larmes). Malgré tout, la tribu gère un territoire aux abords du parc et Cherokee continue d’entretenir son héritage. On y trouve quelques artisans (qui vendent des mocassins, la spécialité des Cherokee) ainsi qu’un casino (rappelons que les tribus amérindiennes ont le droit de construire des établissements de jeux).

Plus intéressant que les boutiques de souvenirs, le Museum of the Cherokee Indian (sur la route 441, entrée payante, ouvert tous les jours 9h-17h) présente les arts et l’histoire de ce peuple. Le meilleur lieu pour acheter de l’artisanat est à Qualla Arts & Crafts, une coopérative gérée par les cherokees eux-mêmes. A proximité l’Oconaluftee Indian Village (entrée payante, assez chère) est la reconstruction d’un village Cherokee du 18e siècle. C’est un écomusée assez intéressant et en haute saison il s’y tient un spectacle théâtral qui retrace la déportation de la tribu.

A une bonne vingtaine de kilomètres à l’est de Cherokee, la région de Maggie Valley offre un cadre plus paisible au cœur de superbes paysages, de forêts et de douces montagnes. De nombreux hébergements prennent place dans la nature. Un coin agréable, où l’on découvre également la culture hillbilly. Ce terme générique désigne les habitants des montagnes Appalaches. C’est assez négativement connoté aux USA, avec une signification proche de ‘plouc’. La culture plouc donc. Mais il s’agit ici du bon plouc, un peu simple mais jovial. C’est donc plus une caricature qu’autre chose, destinée à alimenter les clichés des citadins (car dans la pratique il n’y a pas grand monde qui vit ici). De nombreux bals populaires, à mi-chemin des kermesses (les hoedowns) ont lieux dans le secteur, principalement d’ailleurs à l’attention des touristes. Une autre attraction très particulière que vous verrez à Maggie Valley est le Ghost Town in the Sky. Il s’agit d’un télésiège qui permet d’accéder à un parc d’attractions sur le thème du Far West (entrée chère, fermé hors-saison). C’est, vous en doutez bien, extrêmement kitch. En Amérique le mélange des genres est parfois bien déroutant !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s