Modesto, Californie

Avec un nom pareil, inutile de s’attendre à une grande destination. Plutôt modeste, Modesto, située à 60 kilomètres de Merced au Nord le long de la Highway 99. En réalité, la modestie en question est celle d’un grand banquier de San Francisco, William Ralston, qui aurait refusé que la ville soit nommée d’après lui car il n’en voyait pas la raison. Pour le coup, il avait surement raison !

Sur le plan de la culture populaire, Modesto s’est faite une place en étant la ville d’enfance d’un certain George Lucas. Il en tirera l’inspiration pour l’un de ses premiers films, American Graffiti, qui dépeint la vie dans une petite ville de l’Amérique à la fin des années 1950. La ville a bien changé depuis cette époque, subissant au passage quelques années sombres. Les choses évoluent, en bien, mais il faut rester prudent dans certains quartiers de la ville. En outre, il est désormais interdit de pratiquer le cruising. Cette activité typiquement américaine consiste à se balader en voiture (si possible en exhibant la plus belle voiture possible). Abondamment pratiqué partout dans le pays, c’est une grande spécialité californienne. Comme il y a eu certaine dérives (cruising agressif), la municipalité a fait interdire le passage à intervalle répété dans une même rue à certaine heures de la nuit. Attention donc à ne pas trop tourner pour chercher votre chemin à Modesto, vous pourriez être interpellé !

Il n’y a pas grand-chose à faire à Modesto, à part arpenter les quelques rues d’un centre qui n’existe pas vraiment (10th street et J street sont les rues principales), en se limitant à un seul passage par rue comme nous l’avons vu. Une bonne adresse est l’A&W Root Beer, à l’angle de 14th et G street. C’est un boui-boui à l’ancienne où des serveurs en rollers servent des pichets de root beer. La root beer n’est pas du tout une bière mais un soda typique des Usa et très peu exporté en dehors. Le menu affiche des classiques des diners américains. Le weekend, le parking du A&W fait revivre les grandes heures du cruising (non, vraiment je vous l’ai dit, ils étaient fans de cruising à Modesto). Le must semble d’avoir une voiture vintage, si possible de se déguiser en Elvis ou en Marilyn, puis de parader sur le parking avec une root beer. C’est très bon enfant mais assez particulier. Un pur moment d’Americana. Vous pouvez très bien rester insensible et ne venir que pour le restaurant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s