Floride

New Jersey

Situer ce lieu sur une carte

Population : 19.552.860 (4e) ; Capitale : Tallahassee ; Surnom : The Sunshine State ; Superficie : 170.304 km² (22e)

Les brochures touristiques présentant des touristes bronzés, des palmiers sur fond de mer turquoise et des images de Mickey Mouse souriant ne donnent qu’une vision incomplète et particulièrement déformée de l’un des états les plus passionnant des États-Unis. L’industrie touristique est effectivement le fer de lance du “Sunshine State” (le surnom de l’état, “état du soleil”, le bien nommé) mais c’est aussi un état parmi les plus méconnu et incompris de l’union. A l’écart des stations balnéaires subtropicales mondialement connues se cachent des forêts, des rivières paisibles, des marécages mystérieux, une vie sauvage exotique et des régions entières ou règne encore l’esprit du vieux sud américain. Contrairement à l’image populaire d’une Côte d’Azur (en plus tropicale) à l’américaine où les retraités de tout le pays viennent se dorer au soleil (matérialisée par des villes entières entièrement dédiées à cette population appelée ici les “snowbirds”), la Floride est en réalité un état jeune et dynamique, bercé par l’énergie palpable teintée de nonchalance des Caraïbes et de l’Amérique Latine toute proche.
De très loin, la destination principale de la Floride est la ville cosmopolite et à moitié cubaine de Miami, quoi qu’il s’agisse d’un lieu finalement bien distinct du reste de l’état. Un peu plus au sud (vous n’irez pas plus loin en restant aux Usa car après se sont les Caraïbes) vous arriverez aux Florida Keys. Les keys (ou cayos en espagnol) sont une chaîne de dizaines d’îles et îlots subtropicaux relié par une route aux innombrables ponts sur près de 150 kilomètres. Tout au bout se trouve Key West, une ville fameuse pour son attitude décontractée (voire décomplexée) et pour ses légendaires couchers de soleil qui font l’objet d’une fête chaque soir. La belle vie en somme. De retour sur le continent, à l’ouest de Miami vous découvrirez l’un des parcs les plus connus du pays, les Everglades, un mélange unique entre une savane et un marais peuplé d’alligators. Attention aux doigts !
La côte Est de l’état est très urbanisée mais riche en lieux célèbres, Fort Lauderdale, Palm Beach et bien sûr Cap Canaveral, le lieu de lancement des navettes spatiales américaines. Le Kennedy Space Center est un incontournable pour tous les astronautes en herbe que vous êtes (enfin j’imagine que vous l’êtes…). Plus au nord Daytona Beach est la Mecque du sport automobile et de l’automobile tout court d’ailleurs car vous pouvez même conduire sur la plage ! Enfin en se rapprochant de la frontière avec la Géorgie vous découvrirez la ville la plus historique de l’état, Saint Augustine, qui est aussi la plus ancienne cité européenne du pays.
Le centre de l’état est un monde enchanté. Vous aurez compris que je ne plaisante pas et qu’il ne s’agit pas d’une idylle agricole mais bel et bien du pays merveilleux de Walt Disney World. Le plus célèbre des parcs d’attractions du monde n’est aujourd’hui qu’un des composants “amusants” de l’immense agglomération amusante d’Orlando. Il y a aussi Universal World, Epcot et plein d’autres world qui réveilleront en vous l’enfant que vous avez toujours été, j’en suis sur.
Depuis Orlando, la magnifique côte Ouest de la Floride vous tend les bras. Ici les plages sont parmi les plus belles du monde et les couchers de soleil y sont à couper le souffle (Clearwater, ça vous parle ? Non ?). Évidemment le développement touristique y est à la hauteur de cette débauche de beauté mais l’ambiance est néanmoins beaucoup moins caliente que sur la côte Est. La baie de Tampa, “l’autre” ville latine du pays, est une destination qui monte inexorablement. Y’a t-il des fans de soleil ? Vous serez ravi d’apprendre que la ville, charmante, de St-Petersburg détient un record enviable, celui du plus long ensoleillement continu au monde. En effet un beau matin de 1967 les habitants de St Pete se sont réveillé sous un grand ciel bleu, ne sachant pas que le prochain nuage ne viendrai leur faire de l’ombre que… 768 jours plus tard…
Au nord de l’état, le Panhandle (un terme qui signifie “la queue de la poêle” en anglais et qui désigne souvent la partie nord des état du sud dont le découpage à voulu qu’elle ressemble exactement à ça, une queue de poêle à frire) vous plongera dans l’ambiance du Deep South américain, mais sur le littoral les plages grandioses vous rappellerons au bon souvenir que vous êtes toujours dans le fantastique État de Floride.

Un peu d’Histoire

Vu de l’Europe on imagine l’Etat de Floride comme un désert historique où les seuls événements importants sont l’ouverture du premier club de Miami Beach et la construction de Walt Disney World. On ne peux évidement pas nier qu’il y a bien une part de réalité la-dedans mais ce qu’on sait moins c’est que la Floride est aussi riche en histoire que les états du nord.
Le premier contact européen avec la Floride a eu lieu il y a bien longtemps, a peine 6 ans après la découverte du nouveau monde par Christophe Colombs. En 1498, deux frères, John et Sebastian Cabot, découvre un lieu qui est aujourd’hui le Cape Florida sur la très chic île de Key Biscayne à Miami. Comme il n’y a, à l’époque, ni belles villas, ni discothèques de folie, ni voitures de luxe, ni rien du tout, cela ne les intéresse pas plus que ça et ils repartent comme ils sont venu, sans même donner un nom à cette nouvelle terre. Ils viennent pourtant de découvrir les Usa de demain. A cette époque la Floride n’est pas vide et on estime que près de 100.000 “indiens” américains habitent la région sous forme de différentes tribus. Les Timucua au nord, les Calusa dans le sud-ouest, les Apalachee vers ce qui est aujourd’hui le Panhandle (nord-ouest) et les Tequesta le long de la côte sud-est.
Aussi le premier véritable contact remonte à 1513 lorsque l’espagnol Juan Ponce de Leon, lancé à la recherche de la fontaine de jouvence (rappelons qu’à l’époque les missions des explorateurs étaient souvent très mystiques et débouchaient la plupart de temps par un total hasard sur la découverte de continents), “découvre” à son tour la région le jour de la Pacques Fleuries (Pascua Florida), les fêtes de pacques espagnoles. Sans trop d’imagination il décide donc d’appeler cette nouvelle terre la Florida. Il débarque à Saint-Augustine, qui trois ans plus tard devient une colonie européenne permanente. La petite ville de St Augustine sera toujours habitée, ce qui en fait la plus ancienne installation européenne sur le territoire américain.
Avant de devenir le 27e état de l’Union (en 1845 pour les curieux), la Floride a vécu les pires heures de son histoire (jusqu’à l’apparition de la drogue et le déchaînement de violence qui y sera lié à la fin du 20e siècle) lors des deux guerres dites Seminole. Les guerres Seminoles tirent leur nom du terme générique de Seminole qui fût donné à la population amérindienne de l’état. L’intégration des populations locales a toujours été très délicate en Floride, elle l’est d’ailleurs encore aujourd’hui, et ces deux guerres ont été le point culminant de ces tensions. Après la seconde guerre Seminole les indiens ont été repoussés vers le sud de l’état et les marais des Everglades, où ils ont finalement accepté de rester, un peu par dépit.
Globalement la Floride est resté un trou paumé (un “backwater” comme on dit ici) jusqu’au début du 20e siècle. A partir de là le nord du pays commence à prendre conscience des atouts touristiques de l’état, à commencer par son climat et ses paysages tropicaux. La suite de l’histoire est connue. Une petite souris qui s’installe, des cubains qui immigrent, des plages qui se développe et puis la drogue et la violence qui font leurs œuvres dans les année 1980. Aujourd’hui, comme le reste du pays, la Floride à retrouvé des couleurs et une ambiance plus avenante et qui colle mieux à son cliché.

Les régions de la Floride

On distingue quatre grandes régions dans l’état de Floride. Il s’agit du Panhandle, du Nord, du Centre et du Sud. On peut également rajouter une cinquième région plus petite à l’intérieur du sud de la Floride, il s’agit du sud tropical ou des caraïbes américaines (région de Naples, Miami et des Keys).

Le Panhandle : littéralement cela signifie le « manche de la poêle », un drôle de nom que cette région au nord-ouest de la Floride doit à sa forme. En réalité vous verrez que beaucoup d’état sont découpé de cette façon aux USA et que le terme de Panhandle désigne toujours la région du nord-ouest. Peu fréquentée par les voyageurs européens (principalement car contrairement au reste de la Floride il n’est pas possible de se baigner ici en hiver), le Panhandle comporte la capitale de l’état, Tallahassee, ainsi que plusieurs villes balnéaires dont Destin, Pensacola ou Panama City. Quand il s’agit de plage la Floride est incontestablement un poids lourd en la matière mais de l’avis de tous les plus belles plages de tout l’état (et parmi les plus belles du monde) se trouve ici dans le Panhandle. Le programme est simple : sable très blanc, très fin et eaux parfaitement turquoises.

Le Nord : le nord de la Floride est une région à part qui ne correspond pas vraiment à l’image populaire de l’état. Paradoxalement on dit du nord de l’état qu’il est sa partie la plus « sudiste ». Comprenez par la qu’il s’agit de la région la plus influence par la culture du sud américain. Aussi la culture, les populations et l’aspect général du nord est beaucoup plus proche de l’état de Georgie que de Miami. Les principaux attraits du nord sont la grande ville de Jacksonville, la cité historique de St-Augustine et la ville étudiante et rock & roll de Gainesville.

Le Centre : il n’y a pas si longtemps le centre de la Floride était recouvert à perte de vue par des plantations d’orangers. Il en reste encore mais ce qui domine assurément le paysage désormais se sont les agglomérations d’Orlando et de Tampa. L’écrasante majorité des visiteurs de la région (et de la Floride toute entière) viennent ici pour une chose : le monde magique des parcs d’attractions. Juste au sud de la ville d’Orlando (qui est aussi une vraie ville au cas ou vous auriez des doutes) s’étend la plus grande concentration de parcs d’attractions du monde avec en tête d’affiche Walt Disney World et Universal Studio. La région de Tampa Bay est avant tout célèbre pour ses magnifiques plages, ses couchers de soleil et son climat ensoleillé (la ville de St Petersburg détient le record mondial d’ensoleillement continu). Sur la côte est les amateurs de l’espace ne doivent pas manquer le site de Cape Canaveral.

Le Sud et les Caraïbes américaines : Quelques part dans le sud de la Floride se trouve une frontière invisible qui sépare la zone tempérée nord de la zone subtropicale au sud. Venez ici en hiver et vous comprendrez. Tandis qu’au nord on ne se baigne pas à cause de l’eau trop fraiche et que les nuits peuvent être froide, ici on se balade en tongs et on nage dans une eau à 23°. La région est bien sur dominé par la plus grande métropole de l’état, Miami (et sa petite soeur Miami Beach). On y trouve également le parc des Everglades et ses crocodiles, ainsi que les nombreuses îles de l’archipel des Keys dont Key West, la ville la plus au sud du pays (hors Hawaii).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s