Kapa’a, Kauai – Hawaii

Les deux attractions majeures de la Coconut Coast, à savoir la Fern Grotto et la plage de Lydgate, se trouve au sud de la Wailua River mais, assez paradoxalement, le développement touristique ne commence véritablement qu’une fois la rivière franchie, au nord, dans la ville de Wailua. A ce niveau, la route n’est séparée de la plage que par quelques arbres (mais la plage à cet endroit est totalement impraticable). Sur la gauche (côté montagne ou mauka), on peut remarquer l’ancien hôtel Coco Palms Resort, aujourd’hui décrépit. Ce fut le plus grand hôtel de l’île, célèbre notamment pour avoir servi de décor au film Blue Hawaii avec Elvis Presley. Détruit par l’ouragan Inicki en 1992, il n’a jamais réouvert.

Wailua se limite pour sa partie littorale à une succession de grands complexes hôteliers, quelques restaurants, une poignée de maison et un petit mall, le Coconut Market Place, où l’on trouve essentiellement des boutiques de souvenirs. Passé les hôtels, on peut admirer une superbe plantation de cocotiers. A partir de ce point, le trafic est parfois dense, notamment en haute saison touristique. Si vous ne souhaitez pas traverser le centre-ville de Kapa’a, il existe une route périphérique (bypass) qui permet de gagner beaucoup de temps.

Après Wailua, la ville de Waipouli ne se remarque presque pas, hormis pour le Kauai Village, un centre commercial, le supermarché Safeway (le plus grand de l’île) et quelques restaurants. En revanche, Kapa’a est plus notable et c’est la seule ville avec un véritable centre sur la côte est. C’est logiquement l’une des étapes classiques d’un tour de l’île. Des boutiques variées, des restaurants et des cafés prennent place le long d’une promenade en bois dans un décor un peu western, tout à fait plaisant. Ce n’est pas très grand mais cela suffit pour faire de Kapa’a le cœur touristique de l’est de Kauai.

L’attrait principal du littoral reste évidemment ses plages, ou plutôt sa plage car il s’agit en fait d’un long ruban de sable quasiment ininterrompu entre la rivière Wailua et Kapa’a. A bien des endroits ce n’est en réalité pas vraiment une plage au sens propre mais juste une frange littorale. La plage est souvent très étroite et les eaux sont soit trop peu profondes pour se baigner soit trop dangereuses (vagues, fonds à pics, courants très forts). Parfois les plages sont impraticables car il y a des déchets naturels (ou pas) amenés par l’océan. Cette portion du littoral est assez monotone comparée au reste de l’île. On y trouve ni baies ni décors spectaculaires. Seules les montagnes en arrière-plan apportent une touche particulière.

Au final il n’y a vraiment que deux plages qui ont de l’intérêt sur la Coconut Coast, et c’est pour cela que les hôtels ont souvent plusieurs piscines. La première plage, la seule recommandable pour la baignade, est le Lydgate State Park. C’est la plus populaire et la plus attrayante des plages de la côte est, mais pour autant elle fait pâle figure comparée aux plages du sud ou du nord de l’île. Elle se trouve juste au nord de Lihu’e, au sud de l’embouchure de la Wailua River. Les eaux de l’océan sont peu limpides, comme c’est souvent le cas aux abords des rivières, mais elles ne sont pas sales pour autant. L’océan est toutefois le domaine des surfeurs tandis que les baigneurs préfèrent en général les deux piscines entourées de rochers de lave. Les piscines sont artificielles mais l’océan y pénètre et on y trouve donc de nombreux poissons. A noter que le parc de Lydgate abrite également un heiau (temple traditionnel) qui est le premier (ou le dernier) du King’s Highway.

La deuxième plage intéressante est Kealia Beach, qui se trouve pour sa part tout au nord après Kapa’a. C’est une plage peu connue mais très belle, à laquelle on peut accéder depuis Kapa’a par une promenade aménagée pour les vélos et les piétons (Kauai Path). La plage est assez réputée pour le surf et le bodyboard, mais s’agissant d’un shorebreak (les vagues cassent en bord de plage) la pratique de ces sports et à plus forte raison la baignade s’avère périlleuse. Les vagues peuvent être extrêmement puissantes et les courants très forts, aussi mieux vaut se contenter du spectacle depuis le sable.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s