Le long de la route I-90 dans le Dakota du Sud

Grande artère de l’état, qu’elle traverse d’est en ouest depuis le Minnesota jusqu’au Wyoming, l’autoroute Interstate 90 est parfaitement monotone (mais alors parfaitement) sur une grande partie de son trajet. Aucune des destinations qui la ponctuent jusqu’au parc national des Badlands ne peut prétendre à un intérêt touristique majeur (voire mineur). Les étapes servent donc essentiellement à agrémenter le trajet ou à se reposer.

A l’ouest de Sioux Falls, la petite ville de Mitchell est connue pour son Corn Palace, soit littéralement le palais en blé. C’est un monument incontestable du kitch et de l’Americana, sorte de fort mélangé à une église russe, aux teintes flashy et couvert de fresques en céréales. Les œuvres dépeignent des paysages locaux, comme le Mont Rushmore, ou des icônes américaines (Oncle Sam, les aigles et les étoiles…) et sont refaites chaque année. Quand vous aurez vu le World’s Only Corn Palace (son nom officiel qui signifie littéralement le seul palais en blé du monde, ce qui en même temps n’étonnera personne) vous aurez sans doute l’impression d’avoir été arnaqué de votre temps. Et vous aurez raison ! C’est donc un site évidemment fascinant comme on en trouve qu’aux USA. Mitchell possède également un Drive-In Theater, soit un cinéma où l’on vient en voiture, autrefois très commun dans le pays mais devenu de plus en plus rare. Il se trouve, logiquement, au milieu d’un champ de blé. Nul doute qu’à Mitchell vous êtes bien en Amérique !

Plus loin sur la route, Chamberlain est une petite ville insignifiante mais pas désagréable. Elle se trouve sur le bord de la rivière Missouri, qui marque le commencement du grand Ouest. Seul attraction modeste, le musée Akta Lakota est consacré à la tribu amérindienne des Lakota.

Assez étonnamment, la capitale de l’état, la petite ville de Pierre, ne se trouve pas sur l’axe de l’I-90 mais en retrait. Avec ses 15.000 habitants, c’est la deuxième plus petite capitale d’état du pays (après celle du Vermont, Montpellier), et certainement la plus rurale, située à l’intersection de deux routes de rase campagne, la 14 et la 34. Le seul monument notable y est le State Capitol, au milieu d’un petit parc, qui possède l’intérêt de se visiter librement et gratuitement. Le Cultural Heritage Center est l’autre attraction locale. C’est le plus grand musée de l’état et probablement le meilleur pour qui souhaite découvrir les cultures amérindiennes locales, ainsi que l’histoire de la région, de la préhistoire jusqu’aux pionniers.

La route commence à devenir plus intéressante au niveau de Wall, petite ville qui est la porte d’entrée du parc des Badlands. La renommée de Wall lui vient de son drugstore, Wall Drug, ouvert en 1931 comme une simple pharmacie et devenu, on ne sait trop comment, un phénomène touristique qui ne s’est jamais démenti. Pour un européen c’est un peu difficile à cerner, la boutique, sur-vendue tout au long de l’autoroute par des centaines de panneaux publicitaires, a construit sa réputation en offrant des verres d’eau glacée et des cafés à 5 cents, et en créant une sorte d’espace mélangeant boutique de souvenir, galerie d’art, café, restaurant, mini fête foraine, musée et le tout dans un emballage Western de carton-pâte. Devant l’engouement du Wall Drug, plusieurs autres magasins de souvenirs, musées de la ruée vers l’or et pseudo saloon sont venus s’installer, en s’évertuant à garder un aspect western cliché. Le quartier touristique s’étend sur tout juste un seul bloc, mais accueil plusieurs dizaines de milliers de personnes par jour en haute saison.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s