Wilmington, Caroline du Nord

Wilmington Caroline du Nord

Situer ce lieu sur une carte

Population : 220.000

Située au sud de la côte de l’état de Caroline du Nord, légèrement en retrait de l’océan le long de la rivière Cape Fear (le cap de le peur, ouhhh, tout un programme), Willmington est la principale localité de cette portion du littoral. Malgré cela, elle reste une ville décontractée, où les atmosphères sudistes commencent à se faire ressentir (et c’est déjà le royaume de la country, allumez la radio !).

AU cœur de la Guerre Civile américaine, la ville a été le principal site portuaire des Confédérés (les états du sud, pro-esclavage), qui l’utilisaient comme base pour exporter le coton produit dans les plantations partout dans le monde. S’agissant d’un lieu stratégique, la cité fut le théâtre de batailles. Soumise à un blocus par la marine de guerre de l’Union (les états du nord qui était abolitionnistes), Wilmington a notamment été l’un des grands sites de production d’un navire appelé blockade-runner. Littéralement ‘celui qui fonce dans le blocus’, ce bateau rapide, léger et habile, servait à forcer le passage pour aller chercher du ravitaillement. Les canons et les soldats postés dans le Fort Fisher couvraient le départ des navires.

Aujourd’hui, le fort est toujours visible (à 30 km au sud de la ville sur la route 421, il se visite comme un musée, vues sur la rivière et la côte), mais Wilmington a changée. Ce n’est plus l’immense port de coton qu’elle était mais une ville très plaisante, sympathique et relativement animée. Certes, on n’y passe pas non plus une semaine entière mais c’est réellement une étape agréable pour une pause d’une journée sur la route du sud. C’est une ville qui surprend, principalement car elle est très méconnue. Les visiteurs sont donc souvent étonnés d’y découvrir une architecture antebellum (pré-guerre civile) assez riche et bien conservée. Ce n’est pas du niveau de Charleston, Savannah ou même de Beaufort mais les quartiers historiques de Wilmington sont photogéniques, très fleuris et comptent pas mal de charmantes petites adresses (cafés, restaurants, quelques boutiques). Le quartier historique situé le long de la rivière, avec une grande promenade particulièrement agréable au bord de l’eau, est certainement le plus sympa. C’est aussi l’un des plus animés. Ajoutez à cela que le prix des hébergements (hôtels ou B&B) est sans commune mesure avec les excès de Charleston et vous comprendrez que Wilmington est un petit secret bien gardé. Ne me faites pas écrire ce que je n’ai pas écrit, Charleston reste une destination incontournable et plus riche que Wilmington d’un point de vue touristique, mais si vous avez un peu de temps…

Autre découverte souvent intéressante pour les visiteurs, surtout ceux épris de pop-culture, Wilmington est surnommée Wilmywood et ce n’est pas pour rien. Elle accueille en effet les studios de Screen Gems. Ce sont les plus grands studios de productions de séries et de films en dehors de Californie, devançant les studios de New York. Les producteurs, techniciens, créatifs et bien entendu les acteurs et actrices qui gravitent autour de l’industrie des studios ont apportés à la ville une touche bohème plus proche d’un quartier new-yorkais que de l’ambiance générale de la côte de Caroline du Nord. Vraiment, à mon avis Wilmington est une chouette destination.

Pour visiter la ville il faut commencer par se balader un peu le long de Market Street et dans les rues adjacentes (comme Princess Street, balade à faire en voiture), pour découvrir le City Hall, le Thalian Hall (sur Chestnut Street, qui est également un bon spot culturel, théâtre et musique) ou encore la belle demeure de Bellamy House, une grande maison à colonnes, typique de la région. Le Cape Fear Museum (fermé le lundi, entrée payante, www.capefearmuseum.com) permet de mieux connaître l’histoire locale, assez intéressant. Les très beaux jardins de Airlie Gardens (riche en glycines, la fameuse wisteria emblématique du sud) sont également agréables (Airlie Road, entrée payante). On passe ensuite par un rond-point agrémenté d’une fontaine et devant une belle église en briques rouges pour arriver dans le centre-historique du waterfront.

Cette partie de la ville est la plus attrayante, notamment le long de la rivière avec sa promenade, ses cafés et ses restaurants. Un ancien entrepôt de coton, le Chandler’s Wharf a été entièrement restauré et c’est maintenant un centre-commercial plutôt haut de gamme. Le Cotton Exchange (sur North Front Street), est un marché artisanal et un food-court qui prend place dans une poignée de bâtiments historiques. Toujours sur North Front Street, une bonne librairie au n°245.

Au niveau du petit square de Riverfront (au bout de Market Street), un petit stand informel propose des balades en calèches à la découverte du secteur historique (11$ le tour par personne). C’est un bon moyen de découvrir le quartier, même si c’est un peu kitch. Egalement des sorties sur la rivière, promenades ou transports vers le bateau USS North Carolina qui s’est illustré dans le Pacifique pendant la Seconde Guerre Mondiale.

La promenade en bois du riverfront (après le petit square) est, comme je l’ai déjà précisé, fort sympathique.

Pour ceux qui sont intéressés par la découverte de Wilmywood (et je sais qu’il y en a), la visite des studios Screen Gems est un must. Situés sur North 23rd Street (donc ce n’est pas central), le site propose des tours guidés uniquement en saison touristique (www.screengemsstudios.com). Les studios ont notamment été utilisés par les séries Dawson, One Tree Hill, Under the Dome ou encore le film Iron Man 3.

C’est autour de Market Street et dans les rues près du waterfront que l’on trouve la plupart des adresses de Wilmington. La vie nocturne est assez animée (même si tout est relatif). Le magazine gratuit appelé Encore (que l’on trouve facilement dans les cafés) édite la liste des animations. Le Soapbox sur North Front Street accueil les meilleurs concerts. Le Thalian Hall (déjà cité, sur Chestnut Street) est le principal théâtre de la ville. Pour le shopping, outre le centre, il y a l’Independence Mall sur la route 76 (mall très classique).

Enfin, la ville n’est spécialement une destination balnéaire mais on trouve de belles plages océanes dans la région. On peut citer par exemple la station balnéaire de Carolina Beach (pas d’attraits particuliers en dehors de la plage).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s