Old Town, San Diego, Californie

San Diego Old Town & Mission Californie

Situer ce lieu sur une carte

Lieu de naissance de San Diego, et dans une moindre mesure de la Californie, la vieille ville se trouve au nord-ouest de Downtown et de Balboa Park, au nord de l’aéroport. Son histoire remonte à 1769 (l’antiquité pour les USA), lorsqu’une poignée de missionnaires-explorateurs franciscain, menés par le père Junipero Serra, fondent sur la colline de Presidio Hill la première des 21 missions de Californie. Old Town, l’édifice religieux de la Mission San Diego de Alcala, et la colline de Presidio Hill vont longtemps rester le cœur du pouvoir du sud de la Californie, dominé d’abord par les Mexicains puis par les immigrants américains venus de la côte Est.

Un petit village (un pueblo) à rapidement grandi autour de la mission. Il faut cependant savoir que la Mission ne se trouve plus dans Old Town. Elle avait été déplacée pour des raisons pratiques car elle avait été construite trop loin d’une source d’eau.

Aujourd’hui, Old Town est avant tout un quartier touristique, protégé par un parc historique (qui s’occupe de la conservation des cinq constructions du site original et des reconstructions). On peut notamment y voir plusieurs constructions en adobe du pueblo des origines. Les bâtiments sont ouverts à la visite tous les jours et l’entrée est gratuite. Le plus intéressant est certainement la Casa de Estudillo, située sur Mason Street, construite à l’origine par le gouverneur du presidio (la forteresse coloniale espagnole), José Maria de Estudillo, en 1827. La structure se démarque des autres car elle est assez nettement la plus travaillée (maison du gouverneur oblige). La Casa de Bandini, adjacente, fut pour sa part la demeure de Juan Bandini. Senor Bandini a été l’un des premiers colons de San Diego et de la Californie. Il est né à Lima au Perou et a fait carrière comme capitaine de la marine espagnole. Il est toujours assez surprenant de voir que la Casa de Bandini a été transformé en hôtel puis en hôtel-restaurant. Inutile de crier au commercialisme exacerbé, cela ne date pas d’hier puisque dès 1869, soit 10 ans après la disparition de Bandini, sa maison était déjà devenue un hôtel (qui au passage avait gagné quelques touches d’architecture grecque, si chère aux Américains, le fameux style Renaissance Grecque).

En réalité ce n’est même pas surprenant du tout, car les constructions historiques sont aujourd’hui noyées dans les boutiques et les restaurants. Qu’on se le dise, Old Town n’est pas un musée mais bel et bien un quartier commerçant devenu un petit parc d’attractions sur le thème de la Californie coloniale (comprenez le Mexique). Ce n’est pas une critique car je trouve personnellement le secteur d’Old Town très agréable, animé et son architecture attrayante. Pour moi c’est une visite à faire mais mieux vaut être prévenu, c’est avant tout un mall avec une belle architecture et ça n’a plus l’air très authentique.

Pour tout savoir sur Old Town (et sur ses adresses, surtout le long de San Diego Avenue), rendez-vous à la Robinson-Rose House qui abrite le visitor center (ou sur www.oldtownsandiego.org).

Comme je l’ai expliqué ci-dessus, le bâtiment de style colonial au sommet de Presidio Hill n’est pas la véritable mission autour de laquelle s’est construite Old Town. C’est une reconstruction, pas forcément fidèle mais néanmoins attrayante, de l’édifice originel. On peut y visiter le Serra Museum (entrée payante, ouvert tous les jours) qui est très intéressant et présente l’histoire d’Old Town et la vie quotidienne aux débuts de San Diego.

La véritable Mission San Diego de Alcala (on y arrive enfin) se trouve donc à une dizaine de kilomètres au nord, sur San Diego Mission Road. C’est ici, dans un coin tranquille de ce qui est désormais Mission Valley, que la mission fut donc reconstruite en 1774, 5 ans seulement après sa première construction sur Presidio Hill (vous suivez ?). Sur le site initial il n’y avait ni protection et, plus important, ni eau ni agriculture possible. A l’époque 10 kilomètres pour aller chercher de l’eau ou à manger ce n’était pas rien (je rappelle que nous sommes à la fin du 18e siècle). D’où le déplacement. Assez paradoxalement, le village qui s’était construit autour de la mission a continué pour sa part à grandir sur le même site (qui est aujourd’hui Old Town). Bon, c’était pour la petite histoire.

La mission se visite tous les jours (entrée payante sur donation, vous payez ce que vous voulez ; informations sur www.missionsandiego.com). Le modeste bâtiment que l’on peut voir aujourd’hui est toujours une église en fonctionnement. On y trouve également un petit musée où sont surtout exposés des objets historiques en rapport avec la mission. A l’extérieur il y a un agréable petit jardin. Le site est serein et agréable. Toutefois, pour y accéder il faut traverser Mission Valley qui est une banlieue sans intérêts de San Diego avec ses centre-commerciaux et ses autoroutes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s