Helena, Arkansas

New Jersey

Situer ce lieu sur une carte

Population : 10.032

Contrairement à ce que la géographie pourrait laisser croire, l’est de l’Arkansas, le long du Mississippi, est loin d’être plat. La Crowley’s Ridge, un petit arc de collines battue par les vents, romps la monotonie sur près de 220 kilomètres entre la frontière sud du Missouri et la petite ville d’Helena sur les rives du fleuve. Le sud-est de l’état en revanche n’est pas d’un grand intérêt, malgré des paysages de bayous qui rappellent la mystérieuse Louisiane et la majesté omniprésente du Mississippi.

Le petit port d’Helena, sur le Mississippi, a une soixantaine de miles au sud de Memphis (Tennessee), était autrefois le principal lieu d’exportation du coton de l’Arkansas. Mark Twain, le grand écrivain de l’ouest américain, qualifiait la ville comme ayant l’une des plus belles situations sur le fleuve. Nuls doutes que la ville possède une atmosphère particulière mais soyons honnête c’est aujourd’hui un peu exagéré. Un petit quartier historique autour de Perry et Cherry street évoque la grande époque de la ville, lorsque son port lui offrait une certaine prospérité. L’arrivée du chemin de fer fût assez critique pour Helena. Désormais la ville s’oriente autour de la rue principale, Cherry Street, qui semble légèrement délabrée.

Comme je vous l’ai dis, Helena, malgré tous les maux évident du deep south et la pauvreté apparente de l’Arkansas, possède une ambiance particulière et un décor très cinématique. Ce n’est pas, loin s’en faut, un endroit désagréable et la ville possède quelques attractions intéressantes.

De nombreux musiciens, issue de sa population majoritairement black, ont donné à la ville une sérieuse réputation dans le monde du blues et particulièrement dans l’un de ses principaux courant, le Delta Blues. Ce blues du Mississippi n’est nulle part mieux représenté que dans l’émission King Biscuit Time Show sur la radio locale KFFA. Animée par un DJ légendaire, Sonny Payne, depuis 1941, il s’agit de l’une des plus anciennes émissions dans le monde. L’émission émet depuis le Delta Cultural Visitor Center sur Cherry Street et il est tout à fait possible (et gratuit) d’y assister. Une journée d’été, sous le soleil brulant, lorsque l’émission résonne dans les rues en briques rouge abimées, Helena ressemble à un vrai cliché du sud. C’est définitivement très loin des grandes villes du nord, véritablement un autre pays. A Helena vous entendrez également parler de Sonny Boy Williamson II, la légende de l’harmonica aux USA.

Pour entendre et acheter du blues en ville, rendez-vous au 105 Cherry Street au Bubba Sullivan’s Blues Corner. Cette boutique à l’ancienne, face à la voie ferrée, est à la fois une mine d’or pour le genre musical et une expérience de l’Amérique profonde comme il en subsiste finalement assez peu.
Pour finir sur le Blues sachez que le meilleur moment pour venir en ville est en automne lorsque se tient l’Arkansas Blues & Heritage Festival. Ce festival gratuit est l’un des événements majeurs de la musique du sud et attire de grands noms du blues, du gospel et du folk.

Au sud de Cherry Street, le Delta Cultural Center est l’étape incontournable d’Helena. Si vous avez fait le chemin jusqu’ici il est impensable de ne pas y faire un tour car c’est à peu près tout ce que la ville propose. Sachez que c’est fermé le dimanche et le lundi. Le centre culturel est un genre de musée gratuit qui couvre l’ensemble des sujets liés à Helena, depuis les premiers pionniers jusqu’aux problèmes du racisme (d’hier et d’aujourd’hui) en passant bien sûr, vous l’aurez deviné, par la musique et le Blues. Pour trouver plus de détail sur l’histoire d’Helena, en particulier sur les amérindiens qui vivaient dans la région, vous pouvez aussi faire un tour au petit Helena Phillips County Museum (623 Pecan Street, gratuit et fermé le dimanche et le lundi).
En face du centre, le Helena River Park permet d’accéder aux rives du grand fleuve pour en apprécier quelques beaux panoramas. Il faut reconnaître toutefois que la balade à pieds n’est pas toujours très engageante, surtout que le coin est souvent désert.

Infos

On trouve à Helena quelques hôtels et motels classiques, dont un Best Western Inn. Toutefois l’offre est limitée et sans charme. Pour un séjour plus intéressant mieux vaut choisir un B&B qui vous plongera dans l’ambiance du coin. Les deux meilleures adresses sont l’Edwardian Inn et le Foxglove B&B. A noter que le premier fait face à une usine de l’autre côté du fleuve.
La quasi-totalité des restaurants, bars et cafés d’Helena se trouve sur Cherry Street et dans les quelques rues voisines (notamment Missouri Street). Pour écouter du blues en live rendez-vous au Fonzie’s ou au Sonny Boy’s Music Hall, les deux sont sur Cherry Street.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s