Présentation de l’état d’Arizona

Arizona presentation

Situer ce lieu sur une carte

Population : 6.626.624 (15e) ; Capitale : Phoenix ; Surnom : The Grand Canyon State ; Superficie : 295.234 km² (6e)

L’Arizona possède comme l’ensemble du sud-ouest américain une qualité hypnotique qu’il est difficile de transcrire par des mots. L’attraction exercée par ces immenses étendues semi-désertiques entourées de montagnes possède à mon sens quelque chose de magique. Dans ce domaine l’état de l’Arizona est un sacré phénomène. Je pense qu’il s’agit de l’un des rares états du pays qui vous laissera abasourdi sur tous les plans, parfois en bien, parfois en mal. Drôle de recoin des USA où se mélange une réputation politique sulfureuse, des mégalopoles tentaculaires et des portions de nature fabuleuse. D’un point de vue touristique l’état est un poids lourd, porté par un avantage littéralement colossal, le Grand Canyon du Colorado. En restant assez longtemps aux USA vous entendrez forcement parler un jour ou l’autre de l’Arizona, principalement en moqueries dans les grandes villes du nord. Cependant le Grand Canyon est absolument incontournable et vous ne trouverez jamais personne pour vous dire le contraire. L’une des sept nouvelles merveilles du monde, le canyon de la rivière Colorado est le spectacle géologique le plus fascinant et le plus stupéfiant du monde. C’est l’un des sites qu’il faut voir dans sa vie, aucune photographie, aucun mot ne pouvant retranscrire la grandeur du spectacle. Peu de lieu peuvent prétendre à un tel attrait mais il est indiscutable dans le cas du Grand Canyon.

Pourtant, et c’est là que l’Arizona prend tout son sens paradoxal, je peux affirmer que le Grand Canyon n’est pas le seul site intéressant ou mémorable de l’état. L’échelle inhumaine du canyon, aussi impressionnante soit-elle, ne peut cacher le fait que l’Arizona est l’une des régions les plus spectaculaires de la terre et que les efforts des hommes pour s’y adapter depuis très longtemps y sont au moins tout aussi étonnants.

Quasiment le tiers de l’état appartient au Amérindiens, les natifs qui ont vécu ici depuis des siècles et qui forment la majorité de la population en dehors des centres urbains. La plupart des sites magnifiques de l’Arizona se trouve donc en territoires amérindiens. Au nord-est de l’état, dans l’Indian County (le comté Indien), vivent l’une des populations natives les plus célèbres, les Navajos. Sur leurs terres se trouvent le magnifique Canyon de Chelly ainsi que des dizaines d’autres merveilles naturelles dont la célébrissime et très photogénique Monuments Valley.

Les Navajo cohabitent avec le territoire d’une population native parmi les plus farouchement attachée à leurs traditions, les Hopis, qui résident dans des villages isolés sur des plateaux montagneux. Le troisième grand groupe d’amérindiens de l’état est tout aussi connu que les Navajo puisqu’il s’agit des Apaches. Ces redoutables guerriers vivent dans les régions magnifiques, rudes et sauvages des montagnes du sud-est. Ils furent les derniers de tous les peuples natifs à céder aux invasions des blancs.

Inutile d’être visionnaire pour se rendre compte que l’Arizona est une région compliquée. En dehors des réserves indiennes, l’état regorge de vieilles villes de l’ouest sauvage qui résonnent encore du caractère rugueux et hors-la-loi des pionniers. Parmi ces villes se trouve Tombstone, le site de la célèbre bataille d’OK Corral, symbole même du Far West. Véritable montagne russe indomptable, l’Arizona fût le dernier des territoires continentaux à devenir un état, en 1912.

A côté de la féerie naturelle les villes de l’Arizona sont bien fades en comparaison. Fades, certes, mais tout de même impressionnantes. Phoenix est une mégalopole gigantesque au beau milieu du désert, sorte de Los Angeles sans l’océan. Tucson, plus au sud, s’étend également à perte de vue dans un décor de shopping mall et de lotissements mais possède un peu plus d’attraits. Des attraits qui cela-dit nous ramènent rapidement vers la nature, comme le Saguaro National Park avec ses cactus géants et ses monstres de Gila (un grand lézard très rare).

Je suis personnellement très attaché à l’Arizona, principalement pour ses merveilles naturelles mais aussi pour son aspect cinématographique intense et pour son caractère complexe. Je vais tenter de vous faire découvrir ses secrets.

 

Les régions de l’état

L’Arizona est vraiment un grand état et en dépit de son image désertique il est en réalité beaucoup plus varié que ça. On y trouve des forêts d’espèces rares, des montagnes enneigées, des canyons (dont un beaucoup plus Grand que les autres, évidemment) et des déserts. L’état se décompose grosso modo en trois grandes régions, elles-mêmes composées de plusieurs microrégions différentes.

Les métropoles et le sud de l’Arizona : quoiqu’il s’agisse très clairement du dernier endroit où il pourrait venir à l’idée de développer de gigantesques villes, le sud de l’Arizona est pourtant la partie la plus peuplée de l’état (90% de sa population totale) et l’une des plus grandes zones de population des USA. On y trouve les deux principales villes de Phoenix et Tucson. Les attractions naturelles sont dans le nord mais c’est ici que vous trouverez les grands resorts avec piscines et les shopping malls. Des deux métropoles, Tucson est la plus humaine (dans tous les cas comparé à l’infinie Phoenix n’importe quelle ville semblerait plus humaine) et probablement la plus intéressante. Au sud-est se trouvent quelques sites historiques du Far West dont la ville très atmosphérique de Tombstone.

Le Centre et le nord-ouest : la région la plus touristique de l’Arizona. Une vaste partie du centre possède une grande beauté naturelle mais peu de véritable attraction avant d’arriver à la ville de Flagstaff. Première ville touristique de l’état, Flagstaff se trouve dans une régie bénie par la nature. L’excursion incontournable reste bien entendu le Grand Canyon.

Nord-est de l’Arizona : Les déserts du nord-est de l’Arizona sont connus sous le nom d’Indian County (le comté Indien). Cette région comprend quelques-unes des ruines précolombiennes les plus anciennes et fascinantes d’Amérique du Nord. Bien souvent l’environnement est également spectaculaire. Parmi les destinations principales, on peut citer le Canyon de Chelly ou encore Monuments Valley, décors intemporels de multiples western.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s