Rhode Island

état du Rhode Island états-unis USA

Situer l’état de Rhode Island sur une carte

Population : 1.055.173 (43e) ; Capitale : Providence ; Surnom : The Ocean State ; Superficie : 3.140 km² (50e)

Étriqué entre le Massachusetts et le Connecticut, le plus petit état des États-Unis n’est pas une île, mais un recoin typique de la Nouvelle-Angleterre. Il n’empêche, malgré sa petite taille, c’est un état très intéressant. Son littoral est particulièrement attrayant, avec des kilomètres de côtes rocheuses qui alternent avec des criques et de grandes plages océanes de sable blond. La sinueuse baie de Narragansett et la géographie découpée ne sont pas sans rappeler les côtes de la Bretagne. Une trentaine d’îles occupent la baie, dont Hope (Espoir), Despair (Désespoir), Patiente ou encore Prudence, choisissez votre camp ! Tout autour s’étirent de nombreuses plages tranquilles.

Petit état, certes, mais historique, car pas moins d’un cinquième des monuments classés dans le pays se trouvent dans le Rhode Island ! L’état fut fondé en tant que colonie par Roger Williams en 1636, sous le nom complet de State of Rhode Island and Providence Plantations (un nom qu’il porte toujours). Il était désireux de mettre en pratique ses idées de liberté religieuse, que les pionniers du Massachusetts ne voyaient pas forcément d’un très bon œil. Parmi ses grandes idées, celle d’une séparation totale entre l’état et l’église, et le concept de rémunération pour les terres amérindiennes.

Indépendantiste jusqu’au bout, l’état du Rhode Island s’est à la fois élevé contre les colons britanniques puis a fait preuve de méfiance envers la nouvelle nation américaine. Il fut d’ailleurs le dernier à ratifier la constitution parmi les 13 colonies fondatrices.

L’industrie s’est rapidement développée dans l’état, qui reste aujourd’hui un haut lieu de la production nationale (contrairement à ce que peut faire penser son image de petit coin idyllique). En dehors des zones industrielles, le Rhode Island est une région charmante.

La première destination côtière est la célèbre station balnéaire, très chic, de Newport. Huppée et fréquentée par le gratin new-yorkais depuis longtemps, la ville est une destination très sympathique. Ce sont les immenses demeures de vacances de l’aristocratie, aujourd’hui transformées en musées, qui ont fait la renommée de Newport. Toutefois, son littoral est aussi l’un de ses points forts.

Pour plus de dépaysement, l’île sauvage et pittoresque de Block Island n’est qu’à une courte traversée de ferry au large. Ses phares isolés, ses grandes falaises, ses longues plages et son charmant petit village en font une belle étape.

Plus au nord, au creux d’une vaste baie, la capitale administrative de l’état et sa plus grande ville, Providence, est l’une des cités les plus agréables et intéressantes de Nouvelle-Angleterre. Elle possède un petit côté européen, avec une architecture historique. C’est une ville assez importante, mais avec une atmosphère détendue et elle est dernièrement devenue une étape renommée pour sa gastronomie.

Sur la route entre New York City et Boston, Providence est certainement l’étape urbaine la plus intéressante. Il est ensuite assez simple de se rendre à Newport pour découvrir la Riviera du nord. Un bel état, facile à visiter, pour les voyageurs pas trop pressés.

Block Island, Rhode Island

île de Block Island, Rhode Island

Situer ce lieu sur une carte

Population : 1.100

Sorte d’île de Ré à l’américaine, l’île de Block Island, est séparée du reste de l’état du Rhode Island par quelques kilomètres d’océan. Avec tous ces « island » il y a de quoi rester confus, mais autant Block Island est bel et bien une île, autant Rhode Island ne l’est absolument pas.

Block Island est un coin tranquille, une île pastorale et pittoresque, assez chic mais simple, avec ses petites fermes, de grandes plages sauvages, des falaises abruptes et un large réseau de sentiers de randonnées. Il est agréable se déplacer sur l’île à pied ou en vélo.

Old Harbor, le vieux port, est le seul village de l’île (également appelé New Shoreham). C’est ici que débarquent les ferries en provenance du continent. Ce charmant petit village, avec ses maisons de poupées et son atmosphère paisible, a été construit au 19e siècle et il n’a pas dû beaucoup changer depuis cette époque. Plusieurs auberges assez haut de gamme permettent de s’y loger.

De part et d’autre du village, la nature s’explore assez facilement. Au nord d’Old Harbor, les plages s’étalent sur plusieurs kilomètres. Le Clay Head Nature Trail est une promenade qui longe de grandes falaises et offre de beaux panoramas. Clay Head Beach est également l’une des plus belles plages de l’île. Tout au nord de l’île s’étend un espace préservé, battu par les embruns, avec des dunes et un phare isolé, très photogénique. Dans le même esprit, le sud de l’île abrite également un phare dans un cadre superbe. Il ne faut pas hésiter à sillonner les routes et chemins de l’île, qui réservent de beaux paysages.