Hartford, Connecticut

Hartford Connecticut

Situer ce lieu sur une carte

Population : 125.000

Capitale de l’état du Connecticut, située en son centre géographique (et point de passage quasi obligé par la route entre New York et Boston), la ville de Hartford a connu ses dernières années une véritable renaissance. Autrefois totalement endormi, le centre-ville s’est réveillé et Hartford est une agréable surprise pour beaucoup de visiteurs (dans la mesure où l’on ne fait qu’y passer).

Au niveau national, Hartford est un nom synonyme d’assurances. La cité est en effet le plus grand centre des assurances du pays. Pas vraiment un gage de grande destination touristique mais derrière les buildings on peut découvrir plusieurs attractions sympathiques.

Le Capitole du Connecticut est visible d’à peu près partout dans la ville et autour de celle-ci. Il faut dire qu’il est construit sur un petit promontoire dans un parc de downtown, Bushnell Park, un coin agréable où l’on peut voir un beau manège historique. Inauguré en 1879, le Capitole est un mélange débridé de styles architecturaux assez imposant et intéressant. Son dôme doré se voit de loin. Les visites du monument sont gratuites et l’on peut en découvrir l’intérieur, plutôt attrayant (je vous conseille un petit tour). En été, des concerts gratuits ont lieu dans le parc.

Avant de prendre place dans ce monument, l’administration de l’état travaillait dans l’Old State House (sur Main Street, entrée payante), une construction coloniale de 1796, parfaitement conservée et qui constitue le plus ancien Capitole du pays (mais qui n’est plus en activité). Cet agréable, mais modeste bâtiment en briques rouges (mais avec un dôme doré également, une manie locale) est moins impressionnant que l’actuel Capitole, mais il est le véritable cœur de la ville, au pied des quelques gratte-ciels. À côté du monument, le Pavilion est un food court qui propose plusieurs stands. Non loin (traversez la rue vers Burger King puis prenez à droite), l’ancienne rue de Pratt Street est l’un des recoins sympa de downtown, avec quelques restaurants, cafés et boutiques dans un cadre plaisant (rue pavée, vieux lampadaires). Bon, ce n’est pas immense ni très animé quand même !

Hartford n’est pas qu’une ville administrative ou de compagnie d’assurance, c’est aussi une cité avec quelques perles historiques. C’était par exemple la demeure du génial Samuel Langhorne Clemens, plus connu sous le nom de Mark Twain. Cet auteur hilarant, bien connu pour ses aventures dans l’Ouest, a donc vécu ici dans cette ville moyenne. Il y a écrit de nombreuses œuvres. On peut donc y visiter le Mark Twain House & Museum (sur Farmington Avenue, entrée payante). Le musée permet de mieux connaître l’auteur qui était un personnage assez loufoque (comme en témoignent ses œuvres). La maison en elle-même est d’ailleurs assez particulière. Une visite très intéressante.

Juste à côté (c’est vraiment la maison voisine) et dans le même style architectural, la maison de Harriet Beecher Stowe se visite également (entrée payante). Le nom ne vous dit peut-être rien, mais Stowe est une auteure du 19e siècle dont l’œuvre majeure est le roman La Case de l’Oncle Tom, qu’Abraham Lincoln qualifiera lui-même comme l’un des fondements de la Guerre de Sécession. Cette œuvre anti-esclavage (qui raconte l’histoire de la vie d’une famille d’esclave) a permis une prise de conscience dans les états du nord et donné des sueurs froides (justifiées) aux propriétaires des plantations de coton des états du sud.

Pour terminer dans le registre historique la ville possède également le plus vieux musée d’art du pays, le Wadsworth Atheneum (sur Main Street, entrée payante, fermé lundi et mardi). Toutefois, ce n’est pas un très grand musée, en dehors de ses collections de peintures de l’école de l’Hudson, un courant américain spécialisé dans les paysages bucoliques. À voir si vous passez beaucoup de temps en ville (ce qui est, soyons honnêtes, le cas de très peu de voyageurs).